Après un début de saison chancelant, Jean-François Dumoulin s’est bien repris au cours des dernières semaines, notamment avec cette troisième place à Toronto, samedi.

Un premier podium pour J.-F. Dumoulin

TROIS-RIVIÈRES — Jean-François Dumoulin avait raison d’être optimiste en arrivant au Grand Prix Pinty’s de Toronto. L’aîné des frères Dumoulin a connu une autre belle performance dans la Ville Reine en obtenant son premier podium de la saison.

J.-F. Dumoulin, de l’équipe Spectra Premium/Bellemare/Bernier Dodge, a terminé au troisième rang derrière Andrew Ranger et Alex Tagliani. «On est vraiment content. C’est une solide troisième position», lance-t-il en précisant que la course a été chaudement disputée. «Ç’a joué un peu dur avec Tagliani. Il ne voulait pas me laisser passer.»

Parti en position de tête, Tagliani a mené les 35 premiers tours du Grand Prix Pinty’s de Toronto qui en compte 37. À la suite d’un accident de Kevin Lacroix, Tagliani a été doublé par Andrew Ranger puis J.-F. Dumoulin lorsque la course a été relancée. Cette deuxième position n’aura toutefois été que de courte durée pour le Trifluvien. Tagliani a réussi à dépasser Dumoulin avant la fin de l’épreuve.

Cette troisième position à Toronto montre, note J.-F. Dumoulin, que l’équipe Spectra Premium/Bellemare/Bernier Dodge a atteint un bon momentum. «Ça s’en vient bien. Je suis confiant pour Trois-Rivières, notre prochaine course», ajoute-t-il. «On se bat contre des équipes qui sont sur le circuit depuis longtemps, alors que nous sommes là depuis trois ans.»

J.-F. Dumoulin ne sera pas des deux prochaines courses qui auront lieu en Saskatchewan et en Alberta.

L.-P. Dumoulin a de la visite en tête
Louis-Philippe Dumoulin a pour sa part obtenu le cinquième rang du Grand Prix de Toronto. Satisfait de cette position qui lui permet de conserver la tête du classement des pilotes de la série NASCAR Pinty’s à égalité avec Andrew Ranger, L.-P. Dumoulin avait quelques réserves à l’endroit de sa voiture. Celle-ci ne se comportait pas comme il l’aurait souhaité.

«La voiture était capricieuse», affirme le champion de la saison 2014. «Elle n’allait pas comme je voulais. On a fait des ajustements, mais on est allé trop loin. On s’est fait mal avec ces réglages.»

Lorsque la course a été relancée en fin d’épreuve, L.-P. Dumoulin a senti qu’il pouvait améliorer sa position, mais à ce moment de la saison, le risque n’en valait pas la peine. Surtout que les espaces devant lui étaient limités. «Le but à ce moment de l’année est de finir dans le top 5 et d’accumuler les points pour le classement des pilotes. Plus la saison va avancer, plus je vais être agressif», note le pilote de la voiture numéro 47 WeatherTech Canada/Bellemare.

Cette cinquième position de L.-P. Dumoulin survient tout juste après que le pilote de Trois-Rivières a signé une prolongation de contrat de trois ans avec son commanditaire WeatherTech. Ce partenariat lui assure une présence sur le circuit pour les trois prochaines saisons.

L.-P. Dumoulin tentera de distancer Ranger au classement des pilotes lors des deux prochaines courses présentées dans l’ouest avant de revenir chez lui à Trois-Rivières pour le GP3R.

Voiture endommagée pour Camirand
Qualifié deuxième sur la grille de départ à Toronto, Marc-Antoine Camirand a quant à lui été victime d’un accrochage dès les premiers instants de la course. «Le numéro 95, Anthony Simone, croyait gagner la course au départ. Il a frappé fort dans ma porte et j’ai touché le mur», mentionne Camirand. «La voiture a été endommagée. J’avais du mal avec la direction.»

La course de Camirand a donc été hypothéquée dès le début. Malgré tout, le pilote de Saint-Léonard-d’Aston a pris le sixième rang à la ligne d’arrivée. «On est chanceux dans les circonstances d’avoir terminé à cette position», souligne celui qui s’attendait bien sûr à mieux. «On avait une voiture rapide en pratique et en qualification. On pouvait se battre pour la victoire.»

À l’aube du voyage dans l’ouest, Marc-Antoine Camirand occupe le troisième rang du classement des pilotes, à neuf points des meneurs Ranger et Dumoulin. Le pilote de la voiture numéro 22 GM Paillé souhaite lors des deux prochaines courses améliorer son rang afin d’arriver à Trois-Rivières en bonne position.