Un prélude aux séries?

Si les séries s'amorçaient ce soir dans la LHJMQ, le Drakkar aurait le privilège de se mesurer à la pire équipe qualifiée pour la grande danse du printemps, les Cataractes de Shawinigan, qui détiennent actuellement le 16e rang du classement général.
Même si les deux clubs assurent ne pas aborder le match de ce soir comme un prélude à la confrontation qui pourrait se matérialiser dans deux semaines, reste que le duel présenté au Centre Gervais Auto risque de ne pas manquer de piquant.
«On a toujours gardé notre tête dans le présent, c'est l'un des points positifs de notre saison jusqu'à maintenant. Il ne faut pas changer cette approche», martèle Martin Bernard. «C'est important de rester concentré sur les choses qui nous ont permis de bien faire contre cette équipe à nos deux dernières sorties et de s'assurer de les utiliser à nouveau demain (ce soir)», poursuit le pilote des Cataractes, qui croit que le Drakkar va arriver gonflé à bloc. «Je suis convaincu qu'Éric (Veilleux) prépare son club pour les séries et qu'il dirige en conséquence. Ce sera un bon défi pour nous!»
Veilleux est tout aussi diplomate. «C'est possible que le classement bouge encore. Autant dans le haut que dans le bas. Les Cataractes gagnent depuis quelques matchs, mais c'est le cas des autres clubs en luttent avec eux aussi. Les Cataractes, comme le Phoenix, ne forcent pas le jeu, ils ferment l'enclave. C'est important pour nous de compétitionner pour 60 minutes, de compter sur une bonne exécution et d'aller au filet. Bien beau les lancers et les chances de marquer, mais il faut aussi jouer avec hargne», lance le petit général, qui se souvient qu'il y a quelques semaines à peine, son ancien club a réussi à renverser le gros navire du Drakkar.
«Ils nous ont battus à l'avant-dernier match, ils ont bien failli nous battre au dernier aussi. Je suis certain que nos joueurs s'en souviennent! Comme ils se souviennent que le Phoenix nous a chauffé les fesses dernièrement. Je suis certain qu'on a appris de ces matchs-là...»
Il y avait eu plusieurs affrontements physiques lors des deux derniers duels Cataractes-Drakkar, et Bernard ne cache pas qu'il ne serait pas surpris si les visiteurs de ce soir voulaient reproduire pareil scénario. Laissé de côté depuis quelques matchs, Mason Gray pourrait reprendre du service.
«Le Drakkar est équipé pour jouer tous les styles de jeu! On va penser à nos affaires et décider si on utilise Mason ou pas. Chose certaine, lui il est prêt. Il est dans un excellent état d'esprit à l'heure actuelle.»