Près de 80 pilotes sont attendus lors du Grand Prix Snocross de Shawinigan ce week-end.

Un plaidoyer pour la sécurité

Shawinigan — La sécurité sera à l’avant-plan de la programmation lors de la deuxième édition du Grand Prix Snocross de Shawinigan, ce week-end, alors que l’organisation rendra hommage à un jeune pilote ayant perdu la vie au cours de la dernière année.

En plus des nombreuses épreuves au programme vendredi, samedi et dimanche, l’événement prendra en effet le temps d’honorer la mémoire du grand champion de la première édition de la compétition, Nathaniel Bosum. Fils du grand chef du Grand Conseil des Cris, Abel Bosum, il a perdu la vie à l’âge de 28 ans le 1er juillet dernier dans le cadre d’une compétition de motocross qui se tenait à Baie-Comeau. «Nathaniel était l’ami de tout le monde. Il nous avait aidés à concevoir le circuit ici l’an dernier. C’est lui qui avait fait les tests sur piste avant la compétition», explique le promoteur de l’événement Keven Hébert.

Pour les organisateurs, le moment apparaît tout indiqué pour sensibiliser les amateurs ainsi que l’ensemble de la population à la pratique sécuritaire du sport motorisé. «Ça tombe pendant le week-end des portes ouvertes en motoneige. On veut simplement rappeler à tout le monde d’être prudent pour éviter les accidents», précise Hébert.

L’hommage à Nathaniel Bosum se déroulera samedi sur le coup de 12 h 45 sur le site de compétition situé derrière le Centre Gervais Auto. Par ailleurs, le trophée remis au vainqueur de l’épreuve reine du week-end, le Dominator, portera désormais le nom du défunt pilote. «Sa victoire à Shawinigan l’an dernier avait été sa seule en carrière chez les pros alors Shawinigan était un endroit très spécial pour lui», souligne le promoteur.

Par ailleurs, cette deuxième édition du Grand Prix Snocross de Shawinigan mettra en vedette près de 80 pilotes dans 17 catégories. Le snowbike, qui se veut littéralement une moto à neige (un motocross avec chenilles), fait partie des nouveautés. De plus en plus populaire, cette discipline a d’ailleurs été présentée lors de la plus récente édition hivernale des X Games. De plus, parmi les inscrits, la Québécoise Megan Brodeur, championne du monde, sera assurément à surveiller. «C’est une rare occasion de la voir pour les amateurs puisqu’elle est toujours partie aux États-Unis en compétition. Nous sommes bien contents de l’accueillir», mentionne Hébert.

Par ailleurs, les amateurs qui souhaitent se rendre à l’événement en motoneige pourront le faire cette année grâce à la collaboration de la Ville de Shawinigan et du Club motoneige de la Mauricie. Le tracé M1 sera en effet prolongé jusqu’au site de l’événement pour la durée du week-end.