Michael Mastrodomenico
Michael Mastrodomenico

Un pari nommé Michael Mastrodomenico pour les Cataractes

SHAWINIGAN — À la recherche de talent pur à greffer à leur brigade défensive, les Cataractes de Shawinigan ont trouvé chaussure à leur pied vendredi soir. Au neuvième rang du repêchage de la LHJMQ, le dépisteur-chef Mario Carrière a choisi Michael Mastrodomenico, un arrière qui était classé au troisième rang par la Centrale du soutien au recrutement.

S’il a glissé jusqu’au neuvième échelon, c’est parce que Mastrodomenico n’est pas encore branché sur la route à prendre pour poursuivre sa progression. La NCAA est une option, au même titre que la LHJMQ. En coulisses, on raconte qu’il a notamment refusé de s’engager avec les Olympiques de Gatineau, détenteur de trois des quatre premiers choix de l’encan, au cours des dernières heures. Les autres équipes repêchant après Gatineau ont eux aussi laissé passer le Montréalais, jusqu’à ce que les Cataractes acceptent de prendre le pari de le convaincre de venir à Shawinigan.

Martin Mondou (à gauche) et Mario Carrière.

«Dans tous nos scénarios, aucun ne prévoyait qu’il allait se rendre à nous. C’est un quart-arrière, un vrai. Son sens du jeu est tellement élevé. Il patine, il est dur à repousser, il fait bien les choses dans son territoire. Bref, c’est un joueur complet qui n’aurait jamais dû glisser jusqu’à nous!», souriait Carrière.

Le vieux renard sait évidemment pourquoi il a pu mettre la main sur les droits sur ce cheval de course. «On connaît sa situation. Nous avons eu une excellente entrevue avec lui. Michael est à la recherche d’un fit parfait pour lui. Sur ce côté, je pense qu’il est tombé pile! Avec le talent dont nous disposons à l’attaque, il va voir que d’excellentes choses vont se produire lorsqu’il va envoyer la rondelle par l’avant! Quant à ses parents, ils recherchent un bon encadrement académique pour leur fils. À ce chapitre, nous avons prouvé par le passé que notre encadrement, tant pour les francophones que les anglophones, était impeccable. Nous allons leur faire la démonstration quand nous les rencontrerons à nouveau.»

Pour sa part, Mastrodomenico disait être heureux du scénario. «Les Cataractes représentent une très bonne organisation. Lors de ma rencontre avec eux, j’ai vu que c’était de bonnes personnes qui opéraient l’équipe. Ça devient certainement une belle option pour moi », racontait le jeune homme de 16 ans, qui se donne encore du temps avant de prendre une décision. «La LHJMQ et la NCAA, ce sont deux bonnes options. J’ai l’intention d’aller au camp des Cataractes pour 48 heures, puis on verra. Je veux prendre une décision avant le début de la prochaine saison. J’estime mes chances de jouer à Shawinigan à 50%», a indiqué Mastrodemico, un client de Philippe Lecavalier tout comme Xavier Bourgault et Anthony Beauvillier.