Kramer Sneed a placé quelques appels avant d’accepter de se joindre aux Aigles en vue de la prochaine saison. L’Américain de 29 ans a passé la majeure partie de ses trois dernières campagnes dans le baseball indépendant, principalement dans l’American Association.

Un nouvel as au monticule

TROIS-RIVIÈRES — Un important morceau du casse-tête vient de tomber en place pour les Aigles de Trois-Rivières en vue de leur sixième saison au sein de la Ligue Can-Am. Le Nouvelliste a en effet appris que le gérant T.J. Stanton a réussi à attirer dans la cité de Laviolette le vétéran lanceur gaucher Kramer Sneed.

«Je suis tellement content! C’est un fit parfait tant pour le joueur que pour notre équipe!», sourit Stanton.

L’Américain de 29 ans a passé la majeure partie de ses trois dernières campagnes dans le baseball indépendant, principalement dans l’American Association. Auparavant, Sneed avait disputé un peu plus de quatre saisons dans les mineures au sein des organisations des Yankees de New York et des Dodgers de Los Angeles.

À l’été 2015, cet ancien choix de 32e ronde des Yankees a d’ailleurs fait une entrée remarquée dans le monde du baseball indépendant. Avec les Saints de St. Paul, il avait compilé un dossier remarquable de 15 victoires et 3 défaites en plus de maintenir une moyenne de points mérités de 2,83 en 20 départs.

L’an dernier, au sein des Explorers de Sioux City, Sneed a compilé une fiche de 6-5 et conservé une moyenne de 5,61 en plus de passer 71 frappeurs dans la mitaine en 104,1 manches de travail. Le gaucher Sneed se greffe ainsi à une rotation qui comprend déjà Yender Caramo, Ethan Elias et Tyler Garkow. Shaun Ellis et Angel Rincon forment quant à eux le personnel de relève pour le moment.


« C’est un véritable leader dans la chambre et un bulldog sur le monticule. »
TJ Stanton

Pour l’architecte de la formation trifluvienne, deux aspects étaient particulièrement importants à bonifier après une saison 2017 difficile de 39 victoires et 61 défaites. Stanton souhaitait améliorer sa rotation de partants et aussi miser sur un vestiaire plus uni. L’acquisition de Sneed répond justement à ces deux critères. «La stabilité nous a beaucoup manqué l’an dernier dans la rotation. J’ai parlé avec ses deux derniers gérants à St. Paul et Sioux City et le scouting report que j’ai reçu cadrait parfaitement avec nos besoins. C’est un véritable leader dans la chambre et un bulldog sur le monticule.»

Stanton n’est d’ailleurs pas le seul à avoir vérifié les antécédents de nouveau poulain. Sneed a aussi tâté le pouls avant d’apposer sa signature au bas du contrat des Aigles. «Je suis content que les gens à qui il a parlé ont donné les bonnes réponses!», se réjouit le gérant des Aigles.

carnet de notes
Au cours de son passage dans les rangs des Yankees et des Dodgers, Sneed a eu l’occasion de croiser plusieurs joueurs qui ont atteint les Ligues majeures dans ces prestigieuses formations. Du lot, un retient particulièrement l’attention : Alex Rodriguez. L’ex-vedette des Yankees a en effet disputé quelques matchs avec la formation de Tampa en 2011 et 2012, dans le niveau A+, dans le cadre de sa réhabilitation à la suite d’une blessure à un genou.