Les Estacades ont eu leurs chances contre le gardien Rémi Poirier et ses Cantonniers, mais ils se retrouvent déjà en déficit 0-3 en finale de la Ligue de hockey midget AAA du Québec.

Un match à la fois...

TROIS-RIVIÈRES — Les Estacades ont conquis le monde du hockey midget AAA au cours du dernier mois en signant dix victoires de suite, atteignant ainsi la finale pour une deuxième année de suite. Ils devront maintenant aligner quatre gains consécutifs contre les Cantonniers de Magog s’ils veulent décrocher un premier championnat en 25 ans d’histoire.

Appuyés par une foule de plus de 900 personnes rassemblées au Complexe sportif Alphonse-Desjardins le jour de Pâques, les Estacades ont vu les Magogois prendre l’avance 3-0 dans la série en vertu d’un triomphe de 5-2. Les visiteurs ont marqué les deux derniers buts dans un filet désert.

«Tous les matchs sont serrés, la ligne est mince», retient l’entraîneur des Estacades Frédéric Lavoie, qui continuera à motiver ses joueurs de la même façon, en dépit du défi titanesque qui se dresse maintenant devant eux. Personne, dans le vestiaire des Trifluviens, ne souhaite revivre la finale de 2017, quand le Blizzard du Séminaire Saint-François a balayé la série 4-0.

«On a joué dimanche notre meilleur match de la finale jusqu’ici. Au niveau de la possession de rondelle, c’était plus partagé.»

Lavoie retient surtout que ses jeunes n’ont pas souvent été du bon côté de la chance. À égalité 1-1 dans le match numéro trois, les Estacades ont raté une occasion en or sur une descente à deux contre le gardien. Ils avaient aussi touché le poteau à deux reprises, quelques minutes plus tôt.

Les visiteurs ont répliqué à ces opportunités gaspillées en marquant deux fois. En fin de rencontre, Lavoie a enlevé son gardien au profit d’un sixième attaquant et il a eu la main heureuse, portant le pointage à 3-2. La troupe de l’ancien gardien de la LNH Félix Potvin a plus tard gâché la remontée avec deux buts dans une cage abandonnée.

«Je ne crois pas que nous ayons changé notre style de jeu par rapport aux autres rondes. Mais on affronte un adversaire encore plus coriace en finale, donc il faut mieux jouer. On va y aller un match à la fois, à commencer par mercredi à la maison.»

Reste à voir si Antoine Lyonnais sera de retour devant la cage des Estacades. C’est lui qui a pris la relève de William Grimard dimanche, qui n’a rien à se reprocher face aux Cantonniers. «Non, William a été un de nos meilleurs joueurs à Magog d’ailleurs, assure Frédéric Lavoie. Mais Antoine attendait sa chance depuis longtemps, il méritait de défendre le filet.»

Les Estacades s’entraîneront mardi après-midi, à la veille de la quatrième partie, prévue mercredi, 19 h, au CSAD.