Un important camp d'évaluation aux Estacades

L'Académie les Estacades reçoit, pour la deuxième fois en quelques mois, un important contingent de basketteuses parmi les meilleures de l'est du pays. Canada Basketball, en collaboration avec la maison d'enseignement, convie, aujourd'hui à Trois-Rivières, les plus beaux espoirs des groupes d'âge de 14 à 16 ans pour la tenue d'un camp d'entraînement.
D'une durée de quatre jours, celui-ci sert à évaluer les athlètes dans le but de former les futures équipes U17 et U19 du Canada, qui représenteront le pays sur les scènes continentale et internationale. Quarante joueuses, dont quelques unes du Québec, douze membres du personnel technique de la fédération nationale et quinze autres entraîneurs, invités par ces derniers, occuperont les terrains de l'Académie dès demain et jusqu'à lundi.
Responsable du programme Sport-études en basketball aux Estacades, Patrice Deltell a d'ailleurs reçu ce privilège. Détenteur d'un niveau 4 du Programme national de certification des entraîneurs, il assiste à des formations, en plus de passer un test de connaissances sur cette discipline qu'il enseigne aux jeunes depuis plusieurs années.
«Canada Basketball souhaite recenser les coachs de haut niveau. Nous sommes sept du Québec à avoir été invités, ce qui constitue une belle fierté puisque le camp est aussi symbolique pour les joueuses que pour les entraîneurs», affirme Deltell, qui ne cache pas ses intentions à moyen et long terme.
«Un jour, j'aimerais bien me greffer au staff technique de la fédération si les portes s'ouvrent. J'ai d'ailleurs été très surpris de recevoir le coup de fil pour participer aux activités de la fin de semaine. Il s'agit d'un beau vote de confiance.»
Deltell espère que dans les années à venir, des joueurs de la Mauricie recevront pareil honneur. Les joueuses québécoises scrutées par Canada Basketball cette année proviennent principalement de Montréal ou de Québec.
«Ce serait toute une réussite pour la cause du basketball en Mauricie, car on parle de la structure la plus importante à cet âge. N'empêche, déjà que le camp se tienne au Québec, en Mauricie de surcroît, il y a quelque chose d'exceptionnel là-dedans! Ces activités se concentrent souvent en Ontario, puisque le siège social est situé à Toronto.»
Les premières sessions en gymnase auront lieu à compter de demain matin. Une journée portes ouvertes est prévue dimanche. Tous les joueurs et les entraîneurs de basketball, peu importe leur niveau, peuvent s'y présenter. «Pour les coachs, c'est une excellente occasion de voir comme sont dirigées les équipes élites, surtout avec l'émergence d'une nouvelle politique à la fédération. Les conseils peuvent être très précieux pour le développement du basketball ici en région.»
À l'Académie, on se réjouit tout autant qu'une instance sportive influente ait choisi l'école secondaire du secteur Cap-de-la-Madeleine pour tenir le camp de dépistage. En août dernier, l'équipe nationale féminine de l'Argentine avait également opté pour Trois-Rivières afin de tenir son camp préparatif, à l'aube du Prémondial de la zone des Amérique.
La sélection avait disputé plusieurs matchs contre deux formations universitaires (Windsor et Bishop's), en plus de croiser le fer avec Équipe Québec, les représentantes de la province aux Jeux de la Francophonie.