Danny Dupont

«Un gars de caractère»

Ayant côtoyé Jonathan Drouin pendant trois ans à l'adolescence, Danny Dupont est bien placé pour parler de la prise de Marc Bergevin sur le marché des transactions. Selon l'entraîneur du Vert et Or du Séminaire de Trois-Rivières, le Canadien vient de mettre la main sur un patineur qui saura rapidement devenir le chouchou de la foule au Centre Bell.
«Il est spectaculaire. C'est un gars de caractère et d'habiletés, un mélange qui ne court pas les rues. Il sera très populaire», prédit Dupont, qui l'a dirigé dans des tournois printaniers.
Selon lui, Drouin n'aura aucun mal à composer avec la pression de jouer dans le bouillonnant marché montréalais. «Au contraire, c'est quelque chose qui va l'allumer. Il va vouloir avoir la rondelle!»
Drouin arrive à Montréal précédé d'une certaine réputation. Il a voulu choisir son équipe junior, il a boudé chez lui quand le Lightning l'a rétrogradé dans la Ligue américaine. Pourtant, Dupont assure qu'il n'est pas un joueur difficile à diriger. 
«C'est assez facile de composer avec lui. Par contre, il faut comprendre qu'il veut être le joueur qui fera la différence. À Tampa Bay, derrière les Kucherov, Stamkos et Hedman, le Lightning ne semblait pas vouloir lui confier ce rôle. À Montréal, il aura l'espace pour devenir le joueur qu'il veut devenir.»
Dupont dit avoir totalement confiance en Claude Julien pour aider Drouin à poursuivre sa progression. 
«Claude a fait une pas pire job avec Brad Marchand, hein? Dans le cas de Drouin, il aurait terminé au troisième rang des marqueurs du Canadien l'an dernier à 21 ans, un signe évident qu'il a toute une carrière devant lui. Dès l'an prochain, il pourrait amasser un point par match. Des gars aussi talentueux, à son âge, ça ne court pas les rues!»