Les Patriotes ont pris d’assaut le filet des Paladins dès la première période avec quatre buts.

Un gain sans équivoque contre les Paladins

Trois-Rivières — Le premier trio des Patriotes de l’UQTR a enfin eu droit à un bon coup de pouce offensif du reste de l’équipe vendredi soir au Colisée de Trois-Rivières lors d’un gain sans équivoque de 7-2 enregistré aux dépens des Paladins du Collège royal militaire.

Mathieu Lemay (1-2), Christophe Boivin (2-1) et Olivier Caouette (0-1) ont encore contribué amplement avec trois buts et sept points, mais leurs coéquipiers ont suivi la cadence avec quatre filets, gracieuseté d’un doublé de Guillaume Bergeron-Charron et des réussites de Matthew Boucher et Jason Lavallée.

À sa sortie de la patinoire, l’entraîneur Marc-Étienne Hubert saluait l’effort collectif déployé face aux Paladins, une équipe de bas de peleton qui avait néanmoins surpris son groupe trois fois en quatre matchs l’an dernier.

«On a joué un bon match. On a fait qu’il fallait pour avoir du succès. On se souvenait exactement ce qui s’était passé l’année dernière. C’est une performance extrêmement satisfaisante.»

Cette dixième victoire de la saison a notamment permis à Guillaume Bergeron-Charron de se mettre en évidence. Aux yeux de son entraîneur, l’attaquant recrue a été le meilleur joueur vendredi soir. «C’est un gars qui a commencé l’année sur le cinquième trio et qui joue depuis deux matchs sur notre deuxième trio. Il a encore joué un très bon match, utilisé dans toutes les situations. Sa courbe de progression est très intéressante et c’est plaisant de le voir être récompensé avec deux buts.»

À cette performance individuelle, Hubert a aussi félicité le rendement des unités spéciales alors que l’attaque massive a produit trois buts tandis que le désavantage numérique a été parfait en neuf occasions.

La victoire a toutefois été assombrie par un geste dangereux en fin de rencontre. Avec 2:03 à jouer au match, le défenseur Nicolas Larivière a été expulsé après avoir plaqué un rival par derrière dans la bande. Il écope automatiquement d’une suspension de deux matchs.

Patriotes et Paladins croiseront le fer une deuxième fois en moins de 24 heures, samedi au Colisée, avec un duel programmé à 15 h.