À l’aube des séries, l’entraîneur Jean-Philippe Lemay a confiance en sa troupe malgré un calendrier régulier en dents de scie.

Un été décevant à racheter

TROIS-RIVIÈRES – Après un calendrier régulier en demi-teinte, les Aigles juniors de Trois-Rivières entameront le tableau éliminatoire l’esprit léger à compter de jeudi soir dans le cadre de leur série huitième de finale face à leurs éternels rivaux des Diamants de Québec.

Pourtant nourrie de grandes ambitions avant le premier lancer de la saison, la troupe de l’entraîneur Jean-Philippe Lemay n’a jamais été en mesure de prendre son envol, flirtant la majeure partie de la saison avec la barre de ,500. Le dossier de 22 victoires et 20 revers représente d’ailleurs le rendement le moins convaincant compilé par les Trifluviens depuis 2008. Cet été-là, les Aigles juniors avaient raté les séries au terme d’une campagne de 16 gains et 33 échecs.

À sa troisième saison à la barre des Aigles junior, Lemay admet que l’été en montagnes russes viendra atténuer les attentes envers sa bande à l’aube des séries. «Pour la première fois depuis un certain nombre d’années, les autres équipes nous attendent un peu moins. Je ne crois pas que c’est négatif. Ça nous place dans une situation où on a rien à perdre. Il y aura moins de pression sur les épaules de nos joueurs. On est très à l’aise dans le rôle de négligé.»

Les Aigles juniors confieront la balle au gaucher Nathan Landry pour le premier match de la série face aux Diamants de Québec.

Après des revers en demi-finale en 2017 et en quarts de finale en 2016, Lemay est convaincu qu’il a les éléments sous la main pour remporter le dernier match de l’année. «On amorce les séries sans complexe. C’est une grosse année pour nous, car on va entamer un virage jeunesse l’an prochain. On a confiance en notre groupe et on l’a prouvé en effectuant peu de transactions à la limite des échanges. Est-ce qu’on a joué notre meilleur baseball cette année ? La réponse, c’est non. On a vécu beaucoup d’adversité cette année et ça va faire de nous une meilleure équipe. En séries, on efface la saison régulière et c’est maintenant à nous de saisir notre chance.»

PAUSE SALUTAIRE?
Pour les Aigles, le début des séries marquera d’ailleurs la fin d’une longue pause de trois semaines. Leur dernier match remonte au 2 août lors d’un gain de 3-2 face aux Diamants. «Ce n’est jamais évident d’être arrêté aussi longtemps. Mais ça nous a permis de soigner de petits bobos», admet le gérant.

Cette saison contre les Diamants, les Aigles ont nivelé la série de six matchs. L’entraîneur-chef des Trifluviens ne s’attend pas à un scénario différent pour les séries.

«Avec nos matchs contre eux, on a réalisé qu’on avait aucun complexe à avoir contre aucune équipe dans la ligue. Ils ont la meilleure rotation de la ligue, ils sont coriaces, mais on sait ce qu’on doit faire pour connaître du succès. On aborde la série sereins et confiants.»

CARNET DE NOTES
Les Aigles juniors seront privés d’un seul joueur pour les séries éliminatoires. John Anthony Lantigua a déjà quitté pour rejoindre les Eagles de l’Université Oklahoma Wesleyan... Le lanceur Nicolas Vachon est rentré de Fort McMurray avec une médaille de bronze à son cou au terme du Championnat canadien U18...

Jeudi, en ouverture de cette série quatre de sept au Stade Stéréo Plus, Trois-Rivières fera confiance à Nathan Landry sur le monticule... Les Aigles ont ajouté à leur alignement le lanceur Louis Ager qui a passé l’été avec la formation U18 de l’Académie de baseball du Canada...