Les amateurs de course automobile auront droit à Jacques Villeneuve en double pour le 45e anniversaire du Grand Prix de Trois-Rivières. Le pilote participera aux courses du Championnat mondial de rallycross et de la série NASCAR Canadian Tire.

Un doublé pour Jacques Villeneuve

Jacques Villeneuve n'aura pas une, mais deux chances de remporter sa première victoire au Grand Prix de Trois-Rivières en 2014. Le champion de Formule Un pilotera une voiture lors de la majorité des courses du Championnat mondial de rallycross la saison prochaine, dont l'épreuve trifluvienne.
Le pilote de 42 ans ne pensait pas un jour se lancer dans le rallycross, mais l'homologation du championnat par la FIA, ainsi que la présence du GP3R à l'horaire ont toutefois rapidement changé ses plans. «Souvent, ce sont les opportunités qui donnent les envies. C'est le fun de faire partie de cette aventure qui en est à ses débuts et qu'on peut construire. C'est un championnat qui est plaisant avec des voitures incroyables», a-t-il mentionné lors d'une entrevue avec Le Nouvelliste.
«J'ai vu le dessin de la piste et c'est très intéressant. C'est dommage que la réglementation fixe une limite sur la longueur de celle-ci, parce qu'elle aurait pu être encore mieux. Avoir deux compétitions très différentes lors de la même fin de semaine, c'est génial pour Trois-Rivières, mais pour le Québec aussi», a-t-il indiqué.
Villeneuve a souligné que la présence d'une manche dans la Cité de Laviolette a été l'élément déclencheur de son intérêt envers la discipline. Il avait d'ailleurs l'intention de revenir en Mauricie l'été prochain afin de prendre part à la course de la série NASCAR Canadian Tire, ce qu'il fera en plus du rallycross.
L'ancien champion de Formule Un ne se fixe toutefois pas d'objectifs précis pour cette nouvelle aventure en rallycross. «J'aimerais que ça ressemble à mon parcours en IndyCar et en Formule Un. La première année en avait été une d'apprentissage avec du succès et la deuxième, on avait gagné», a-t-il rappelé.
Le pilote de 42 ans sera à bord d'une Peugeot 208 de l'écurie Albatec Racing dont le propriétaire, Andy Scott, sera son coéquipier. Sa présence au sein du championnat est possible grâce à l'appui financier de l'homme d'affaires québécois Alain Lord Mounir, qui est propriétaire des entreprises Cyclops Gear et des vins Julia Wine, commanditaire du GP3R.
Bien qu'il sera inscrit à temps plein dans la série, Villeneuve pourrait ne pas être de tous les départs, puisqu'il poursuivra son boulot à titre d'analyste des courses de Formule Un à la chaîne télévisée Canal + aux côtés de Julien Fébreau, lui-même pilote de rallycross.
Pas un figurant
Pour le directeur général du GP3R, Dominic Fugère, la venue du vainqueur du Indy 500 accentuera la crédibilité du nouveau championnat, qui compte déjà dans ses rangs le champion du monde 2003 de rallye, Petter Solberg, en plus de créer de l'intérêt chez le public québécois.
«Nous allons avoir les meilleurs au monde à Trois-Rivières et il y aura un gars de chez nous pour qui nous allons pouvoir crier. Aujourd'hui, dans le Telegraph, un des journaux les plus lus en Angleterre, on parle du GP3R», a souligné Fugère.
Ce dernier affirme aussi que Villeneuve ne sera pas un simple figurant à Trois-Rivières, puisqu'il aura eu le temps de se faire la main lors des premières épreuves de la saison, en plus de détenir de l'expérience sur glace, un style de pilotage qui s'apparente au rallycross.
«Jacques Villeneuve est tout un chauffeur de course. Peu importe dans quoi il s'assoit, il réussit toujours à tirer son épingle du jeu et être aux avant-postes. (Lors des essais) à Dreux, dès la deuxième séance, il signait des temps comparables à son coéquipier», a-t-il mentionné.
«Il ne sera pas un figurant. Je ne pense pas qu'il va brûler la ligue, mais il va être un des bons.»
Villeneuve pourrait passer à l'histoire s'il parvenait à décrocher les grands honneurs en rallycross, puisqu'il deviendrait le premier pilote à remporter le titre dans deux championnats FIA. Petter Solberg tentera de faire de même.