Gabriel Mailhot a établi une nouvelle marque de la première division du circuit collégial en récoltant 1387 verges en carrière sur les retours de bottés d’envoi.

Un deuxième Mailhot chez les Carabins

Trois-Rivières — Après trois saisons chez les Faucons du Cégep de Lévis-Lauzon, en première division du réseau collégial, le demi défensif Gabriel Mailhot est mûr pour son nouveau défi. Dès l’automne, c’est donc dans l’uniforme des Carabins de l’Université de Montréal qu’il poursuivra son cheminement, aux côtés de son frère Antoine, membre des Bleus depuis deux ans déjà.

Pour les deux anciens de l’Académie les Estacades, il s’agira d’une deuxième occasion de partager le même vestiaire, après la saison 2016 avec les Faucons de Lévis-Lauzon. «C’est une expérience unique de pouvoir jouer avec mon frère. Il m’a beaucoup parlé en bien de l’organisation. Ce n’est pas ce qui a influencé ma décision d’aller avec les Carabins, mais c’est certain que ça ajoute un petit plus de pouvoir partager ça avec lui», mentionne le Trifluvien de 19 ans, qui réalisera un rêve en se joignant au programme dirigé par Danny Maciocia.

«Quand je suis rentré au Cégep, c’était mon but d’aller à l’Université de Montréal. C’est un privilège et une grosse fierté de débarquer chez les Carabins.»

Ancien des Estacades, Gabriel Mailhot endossera maintenant les couleurs des Carabins.

Au cours des trois dernières saisons, Mailhot a non seulement eu l’occasion de progresser en tant que demi défensif, il s’est aussi fait un nom en tant que redoutable spécialiste des retours de bottés d’envoi. Ses 1387 verges accumulées en trois saisons représentent d’ailleurs un nouveau record de la première division du circuit collégial québécois.

En plus de ses prouesses sur les unités spéciales, il a aussi totalisé 42,5 plaqués et trois interceptions en défensive. «Je suis peut-être passé un peu plus sous le radar que d’autres joueurs alors j’étais bien content que les Carabins s’intéressent à moi. Je pense qu’ils ont aimé ma polyvalence, car en plus de retourner des bottés, je peux aussi bien jouer comme demi défensif que demi offensif.»

N’empêche que malgré sa polyvalence, Mailhot est conscient que ses habiletés sur les unités spéciales risquent lui offrir l’occasion de revêtir l’uniforme montréalais. «Je sais bien qu’il y a de très bons athlètes dans cette équipe. Mais je pense que j’ai le potentiel pour me démarquer. D’ici là, je vais devoir travailler fort dans le gymnase!»

Chez les Carabins, Mailhot rejoindra, en plus de son frère Antoine, plusieurs autres produits de la région, dont les demis défensifs Jean-Sébastien Bélisle (STR) et Shawn Boucher (STR), le joueur de ligne offensive Marc-Antoine Lemay (STR), le porteur de ballon Michaël Morin (STR et Diablos) et le joueur de ligne défensive Cédric Mignault (Diablos).