De gauche à droite, le président de la Ligue de balle donnée de Maskinongé Pascal Rinfret, les joueurs Luc Croisetière et Luc Laurin, le maire de Maskinongé Roger Michaud, qui compte 43 ans d’expérience dans la ligue, ainsi que le député Marc H. Plante.

Un demi-siècle de balle à Maskinongé

MASKINONGÉ — Les bonnes traditions se perdent rarement. À Maskinongé, où le baseball et la balle donnée font partie du quotidien des citoyens, on l’a compris.

La Ligue de balle donnée de Maskinongé célèbre cet été ses 50 ans. Pour l’occasion, le comité organisateur des activités du circuit invite la population à une journée de festivités, ce samedi 9 juin sur les terrains de la municipalité. Ça commence à 13 h avec un après-midi destiné aux familles.

Puis, à compter de 16 h 30, une soirée de balle avec un match des étoiles, des retrouvailles, de l’animation, un feu de joie et des feux d’artifice figurent à l’horaire d’une journée que le président de la ligue, Pascal Rinfret, promet divertissante. Plusieurs centaines de personnes sont attendues, y compris les quelque 72 joueurs actifs.«Nous avons fait des recherches et selon ce qu’on a lu, nous serions l’un des plus vieux circuits de balle donnée au Québec. Nos recherches n’ont rien de scientifique, mais ça reste un bel honneur pour nous et nos bâtisseurs», convient le président Rinfret, qui vante la qualité des infrastructures de Maskinongé pour expliquer le succès de la discipline, qui rallie autant des jeunes dans la vingtaine que certains membres plus aguerris, qui comptent 40 ans d’expérience.

«On a la chance de jouer dans des conditions superbes. Je suis toujours impressionné par la réponse des spectateurs parce que oui, il y a plusieurs personnes qui assistent aux matchs, même s’ils sont présentés le lundi soir! De jouer 50 ans sans interruption, ça nous remplit de fierté et nous voulons partager ce moment avec ceux qui ont contribué à bâtir la ligue. Il faut inclure toutes les générations, histoire d’assurer la pérennité du sport chez nous.»

La ligue a vu le jour le 15 juin 1969, à l’hôtel Laurier de Maskinongé. Serge Thériault présidait les activités. À l’époque, le coût d’inscription était de 7 $ et au terme des rencontres, les joueurs et leurs conjointes passaient le chapeau dans l’assistance afin d’amasser des fonds!

Beau temps mauvais temps, les fidèles étaient au rendez-vous. En 1991, la saison aurait pu être annulée en raison de la tornade qui a frappé Maskinongé. On a plutôt opté pour un déménagement temporaire à St-Justin. Deux décennies plus tard, en 2010, les activités ont bien failli prendre fin en raison d’un recrutement difficile. Le comité en place a redoublé d’ardeur pour assurer la survie du circuit, si bien qu’on joue encore à la balle donnée à Maskinongé, 50 ans plus tard.