Xavier Boucher et Gabriel Roberge misent sur le fait que chaque joueur de hockey a des besoins différents.

Un camp basé sur l’enseignement individuel

Trois-Rivières — L’offre de camps de hockey en région durant l’été s’enrichit avec une nouvelle recette signée Xavier Boucher et Gabriel Roberge. Les deux amis lancent le camp DNA, une recette qui va prioriser l’enseignement individuel.

«Bien des camps ont une seule méthode, qui est enseignée à tout le monde. De notre côté, on pense que les joueurs sont différents, et qu’ils ont donc besoin de quelque chose de plus personnalisé. C’est ce qu’on veut proposer», explique Boucher, entraîneur-chef des Estacades pee-wee AAA, qui enseigne également les habiletés pour Hockey Québec.

L’offre s’adresse à tous les niveaux, de novice à midget, pour les joueurs récréatifs et compétitifs. Le concept s’étire sur quatre semaines, avec huit pratiques totalisant 12 heures de glace. Pour les plus jeunes, une initiation à la crosse est également au menu. Le dernier ingrédient propose huit heures sur glace synthétique.

«Ça va permettre d’aller chercher de la répétition. La glace synthétique, ce sera un gros plus. On ne prétend pas avoir la recette magique, mais on veut devenir un laboratoire qui va utiliser notamment la science pour faire progresser nos élèves», souligne Boucher, qui a brièvement porté les couleurs des Cataractes il y a quelques années et qui a évolué dans le junior AAA et le circuit collégial.

Ce dernier dit d’ailleurs avoir réfléchi longuement avant de se lancer dans une telle aventure, dans le contexte où plusieurs intervenants de l’univers du hockey suggèrent aux jeunes de pratiquer d’autres sports en été. «C’est une question épineuse. La réalité, c’est que ce n’est ni blanc ni noir. Il y a des jeunes pour qui du hockey neuf mois par année, c’est suffisant. D’autres, par contre, c’est leur vie et ils en mangent à l’année. Notre but, c’est d’offrir une alternative différente pour ceux qui veulent se perfectionner durant l’été.»

Les activités du camp DNA s’amorceront au début juillet.