Grand soulagement pour Marc-Antoine Camirand, qui est enfin monté sur le podium dimanche.

Un baume pour Marc-Antoine Camirand

Trois-Rivières — Marc-Antoine Camirand a mis un baume sur sa saison 2019 en montant sur la deuxième plus haute marche du podium à Mosport dimanche après-midi, où se déroulait le Total Quartz 200 en Nascar Pinty’s.

Le Léonardois a dû depuis plusieurs courses oublier la lutte au championnat, en raison de différents ennuis lors des premières épreuves de la saison.

En fin de semaine, tout s’est finalement aligné pour pouvoir repartir de Bowmanville avec le sourire aux lèvres.

«On s’est battu jusqu’à la fin pour la tête. On a qualifié troisième, on a été les plus rapides à la pratique du samedi et on termine avec une deuxième place. Ça fait du bien à tout notre monde, incluant les commanditaires. Ça rassure un peu le groupe qu’on s’en va dans la bonne direction», souriait Camirand, qui a vu Kevin Lacroix le doubler au dernier drapeau jaune, avant de se débarrasser d’Alex Tagliani pour mériter la victoire.

«J’étais à l’extérieur lors de la relance, ce n’était pas l’idéal. Puis, quand il y a eu l’accrochage entre Lacroix et Tagliani pour la première place, j’étais un peu trop loin pour me faufiler. Je vais quand même prendre cette deuxième place à bras ouvert. On s’en va à Saint-Eustache à la prochaine course, j’ai gagné cette épreuve l’an passé. On a un peu plus de misère sur ovale cette année, mais on va arriver là-bas en confiance.»

Jean-François Dumoulin a récolté un deuxième podium consécutif et a poursuivi sa belle séquence sur les circuits routiers.

Camirand n’était pas le seul pilote de la région sur le podium. Jean-François Dumoulin a terminé en troisième place, un résultat identique à sa dernière sortie, au Grand Prix de Trois-Rivières.

«On a travaillé fort pour ce résultat. On a fait beaucoup de changements sur la voiture pour être compétitif, on a fini le week-end en force. Au dernier drapeau jaune, j’étais fort en quatrième place. Ce fut très intéressant», souriait l’aîné des Dumoulin, dont les deux dernières performances rappellent qu’il pourrait être un acteur de premier plan dans cette série s’il s’y battait à temps plein.

«Ça prendrait plus de commanditaires pour y arriver. Et puis j’ai d’autres engagements durant l’été, ce n’est pas évident de s’engager dans une série aussi exigeante à temps plein. Mais bon, quand je suis là, c’est l’fun de rouler en avant! On avait de bons pneus en fin de course.»

Tout le contraire de son frère Louis-Philippe, victime d’une crevaison lente en fin d’épreuve. Il s’en est aperçu sur le dernier drapeau jaune, et les deux derniers tours l’ont fait reculer de la sixième à la 13e place.

Une fin difficile à accepter étant donné qu’il avait fait une belle remontée après avoir écopé d’une pénalité dans les puits, causée par un manque de coordination avec son équipe.

Cette 13e place le fait chuter à 22 points d’Andrew Ranger et de Lacroix dans la course au championnat.

«On espérait réduire l’écart. Ce n’est pas le résultat qu’on était venu chercher, mais il faut mettre ça rapidement derrière nous et préparer la prochaine course. Il en reste trois et je vais aller aux courses pour gagner chaque fois. Il n’y a rien d’impossible avec encore trois épreuves», affirmait Louis-Philippe Dumoulin. «J’ai une formidable équipe derrière moi. On aborde la fin de saison avec optimisme. On va pousser fort!»