Le Challenge ovale a rassemblé une soixantaine de pilotes de motos et de quads, samedi, à Sainte-Geneviève-de-Batiscan.

Un autre succès pour le Challenge ovale

SAINTE-GENEVIÈVE-DE-BATISCAN — Le Grand Prix de Trois-Rivières (GP3R), Supermoto Sainte-Geneviève-de-Batiscan et Flat track Québec récidivaient samedi, en organisant pour une deuxième année le Challenge ovale, une série de courses de quads et de motos sur la rivière Batiscan.

Une soixantaine de pilotes ont répondu présents. Les spectateurs étaient également nombreux au rendez-vous à cet événement dont la popularité avait pris par surprise ses organisateurs, l’an dernier.

«On est mieux organisés cette année. On commence à savoir où envoyer les gens pour se stationner», s’amuse Dominic Fugère, directeur général du GP3R.

Bien que les participants étaient principalement des amateurs, quelques-uns d’entre eux ont pu se mesurer à des professionnels en finale. «En moto, on a monté les quatre meilleurs amateurs avec six professionnels. Ça permet de voir que la relève est là. C’est beau à voir, un beau gage d’avenir», se réjouit Fugère.

Les courses de samedi étaient supervisées notamment par des bénévoles du GP3R, dont l’expertise est de plus en plus reconnue dans le milieu des sports motorisés, indique Fugère.

Le directeur du GP3R, qui est d’ailleurs originaire de Sainte-Geneviève-de-Batiscan, croit que l’expérience devrait être appelée à se répéter.ç

Il voit même la possibilité d’inscrire l’événement dans la programmation d’un éventuel rallycross hivernal que le GP3R souhaite organiser.