Mikaël Zewski connaît maintenant l’identité de son prochain adversaire, l’Argentin Martin Enrique Escobar.

Un Argentin pour Zewski

Trois-Rivières — Mikaël Zewski (28-1, 21 K.-O.) est maintenant fixé quant à l’identité de son premier adversaire sous la bannière du Groupe GYM. Il se mesurera à l’Argentin Martin Enrique Escobar (17-3, 14 K.-O.) le 7 décembre prochain au Casino de Montréal.

Escobar était l’un des trois adversaires dans la mire du Trifluvien pour ce premier combat en six mois. Le tout s’est confirmé lors de la conférence de presse tenue à Montréal jeudi.

«C’est un cogneur et je ne pense pas que le combat va se rendre à la limite de part et d’autre, on va être là pour finir ça avant. Ça faisait un bout que je savais que son nom était sur la liste et lui aussi le savait, donc il aura eu amplement de temps pour se préparer. C’est ce que je veux en ce moment, je ne veux plus d’adversaires qui descendent de l’avion le jour du combat. Ce n’est pas ce dont j’ai besoin», souligne le boxeur de 28 ans.

La fiche de l’adversaire de Zewski semble intéressante. La dernière sortie d’Escobar a été contre Czar Amonsot, un Philippin auteur de 34 victoires en carrière et qui s’est battu pour quelques titres mineurs au fil des ans. Un affrontement qui s’est soldé sans décision à la suite d’un coup à la tête accidentel.

«Je suis surpris de la qualité de boxeur qu’ils ont trouvé pour être mon adversaire. Ce n’est pas que je ne suis pas prêt, je le suis énormément, mais il a une bonne fiche avec 14 K.-O. Ce n’est pas mauvais. Il a une bonne force, je vais devoir me méfier. Les Argentins ont une bonne réputation. On parle souvent des Mexicains, il y en a de très bons, mais il y a aussi des faire-valoir. C’est rare les faire-valoir chez les Argentins.»

Le combat sera présenté en demi-finale d’un gala de La Série de boxe Chrono Aviation qui mettra en vedette Shakeel Phinn et Ramon Aguinaga. Une première sortie qui devait préparer le Trifluvien pour le 27 janvier, où il prévoyait se battre pour un titre mineur nord-américain en sous-carte du gala mettant en vedette Adonis Stevenson. Or, les amateurs ont appris mercredi que cette soirée de boxe prévue au Centre Vidéotron n’aura pas lieu, reportée pour une énième fois. La fin du mois de février ou le début du mois de mars sont maintenant ciblés.

«Je suis content d’avoir un combat en attendant que les choses se règlent. Je ne serai pas forcé d’attendre et je peux garder un oeil sur un objectif. Je sais que GYM ont un plan B et je pourrais me battre lors d’une autre date en février. Mais mon but est de me faire connaître et d’augmenter ma popularité, je dois donc me battre devant le plus de monde possible et la carte avec Stevenson aurait été parfaite.»