T.J. Stanton croit que son nouveau protégé va faire la vie dure aux lanceurs du circuit.

Un ancien premier choix chez les Aigles

TROIS-RIVIÈRES — Un voltigeur fiable, couvrant beaucoup de terrain, avec de la puissance au bâton.

Voilà le prototype de joueur que reluquaient les Aigles, avant de dénicher Victor Roache, un ancien espoir des Brewers de Milwaukee, sélectionné en première ronde (28e) au repêchage de 2012.

Roache, 26 ans, est connu pour avoir été un choix compensatoire à l’encan amateur lorsque le gros cogneur Prince Fielder a quitté Milwaukee pour s’entendre avec les Tigers de Detroit.

Or, sa sélection n’a pas souri aux Brewers, qui l’ont échangé l’an dernier aux Dodgers de Los Angeles. Il n’aura fait que passer avec cette organisation.

Dans les clubs affiliés des Brewers, entre 2013 et 2017, il a frappé 62 circuits et produit 222 points. Ses derniers moments au sein du réseau AA ont toutefois été décevants et cela n’a guère été plus encourageant dans la longue saison au niveau A, chez les Dodgers.

Victime d’une blessure au poignet en 2012 – il aurait pu être sélectionné plus tôt au repêchage –, il a dû composer avec d’autres bobos récemment.

Il espère maintenant pouvoir relancer sa carrière dans le baseball indépendant, avec les Aigles de Trois-Rivières. Roache connaît bien le troisième-but Taylor Brennan, qui sera de retour en 2018.

Photo: Oli Croteau 2017/07/231  Trois-Rivieres, Quebec, Canada.  Baseball de la ligue Canam. Les Aigles de Trois-Rivieres vs Les Miners de Sussex au Stade Stereo+.

«J’ai hâte d’arriver! Taylor m’a dit de belles choses sur la ville et l’équipe. Je ne me mettrai pas trop de pression, même si je suis un ancien choix de première ronde. Je ne me fais pas de souci avec ça», assure Roache, joint par Le Nouvelliste depuis son Michigan natal, mercredi.

Dans ses bonnes années, le frappeur droitier a affiché des moyennes de puissance supérieures à ,400. Il est aussi un bon candidat aux retraits sur trois prises, mais dans un petit parc comme le Stade Stéréo Plus, il se montre confiant de trouver ses repères.

«C’est certain que j’aimerais mieux poursuivre dans les réseaux du Baseball majeur. Les Brewers avaient un surplus de voltigeurs et avec les Dodgers, ça n’a pas fonctionné. Quand tu es repêché en première ronde, tu as de grandes aspirations professionnelles, tu crois en tes chances et je crois encore aux miennes, mais je suis aussi en paix avec mon cheminement.»

L’entraîneur T.J. Stanton parle quant à lui d’une embauche inespérée pour ses Oiseaux. Si Roach garde la santé, l’homme de baseball pense qu’il peut claquer 20 circuits par saison dans la Ligue Can-Am.

«Victor va faire peur aux lanceurs du circuit, sourit Stanton. C’est un gars qui changera la façon de jouer des adversaires. À Trois-Rivières, il peut connaître beaucoup de succès.»

Cette embauche pourrait rappeler, à certains amateurs, celle de Brendan Webb, qui fut un flop monumental pour le gérant. À l’époque, Stanton vantait la puissance de Webb. On connaît la suite: Webb a collectionné les retraits au bâton et n’a jamais été en mesure de forger sa place dans l’échiquier offensif. «J’ai mal évalué le potentiel de Webb. Mais Roache est un choix de premier tour du Baseball majeur et ses chiffres parlent beaucoup. Je suis confiant.»

Rusch: à confirmer
Roache aura le statut de joueur LS-5 à Trois-Rivières. Shaun Ellis, Javier Herrera et son pote Brennan forment les autres joueurs expérimentés du club, alors que le statut de Matthew Rusch doit être confirmé dans les semaines à venir. Par contre, il demeurera assurément l’entraîneur des lanceurs.

As de la rotation des partants, Rusch joue pour les Aigles depuis 2014.