LeVon Washington à l’époque où il évoluait avec les Hillcats de Lynchburg, club-école des Indians de Cleveland dans le niveau A+.

Un ajout de taille pour les Aigles

TROIS-RIVIÈRES — Après le rendement en dents de scie d’Alexi Colon l’été dernier, les Aigles de Trois-Rivières croient avoir trouvé la perle rare pour remplir avec éclat le rôle de premier frappeur de l’alignement. T.J. Stanton a en effet annoncé la venue de l’ancien choix de première ronde des Rays de Tampa Bay en 2009, LeVon Washington.

«C’est une très grosse acquisition pour l’équipe. Avec notre coeur d’alignement qui sera encore très dangereux, nous allons avoir besoin d’un premier frappeur de son calibre qui peut se rendre sur les buts régulièrement. Plusieurs équipes voulaient le signer et je suis bien content d’avoir réussi à le convaincre», a mentionné le gérant des Aigles, en entrevue avec Le Nouvelliste.

Après avoir fait miroiter un grand potentiel dans les rangs scolaires ainsi qu’au niveau collégial, l’athlète originaire de Gainesville, en Floride, n’a jamais réussi à faire sa marque dans le baseball affilié. Son idylle avec les Rays a d’ailleurs été de très courte durée puisqu’il n’a jamais signé de contrat avec eux après avoir été sélectionné 30e au total.

L’année suivante, les Indians de Cleveland ont ensuite jeté leur dévolu sur lui, en deuxième ronde. Le résultat a été un peu plus concluant alors que Washington a disputé les six saisons suivantes dans le système des Indians. Il n’a toutefois jamais atteint plus haut que le calibre A +.

En 2016, il a fait le saut dans le baseball indépendant avec les Explorers de Sioux City, dans l’American Association, affichant des moyennes au bâton qui font saliver à ,336 et ,293. Rarement reconnu comme un frappeur de puissante, il s’est même permis 12 circuits et 57 points produits à l’été 2017.

«C’est un gars qui est prêt à s’adapter aux besoins de son équipe. À sa dernière saison à Sioux City, il était utilisé comme quatrième frappeur alors il avait modifié son approche en conséquence. En plus, ses 12 circuits ont été frappé sur le terrain de Sioux City, dont les dimensions se comparent au stade à Ottawa, explique Stanton. Avec nous, il va plutôt avoir un rôle de premier frappeur qui doit atteindre les sentiers avec des coups sûrs et des buts sur balles.».

Un retour au jeu

Pour le voltigeur de 27 ans, l’important sera de remettre la machine en marche en 2019. Après deux saisons impressionnantes à Sioux City, Washington n’a pas foulé le terrain l’été dernier. Les Explorers voulaient l’utiliser comme frappeur de choix tandis qu’il souhaitait absolument jouer en défensive. L’ancien espoir de premier plan a donc été échangé aux Miners de Sussex County, avec qui il n’a pas réussi à s’entendre non plus.

Maintenant agent libre, c’est à Trois-Rivières qu’il a décidé de poursuivre sa carrière. «Il n’y a aucun doute dans mon esprit que je vais être prêt. Je travaille très fort chaque jour. Je n’ai qu’un désir: gagner!», a-t-il fait savoir, par voie de communiqué.

La signature de Washington (LS-5) s’ajoute à celle du vétéran Alberth Martinez au chapitre des joueurs d’expérience. Les Aigles ont aussi déjà paraphé des ententes avec le premier-but Juan Kelly (LS-4), le deuxième-but David Glaude (LS-1) et le lanceur Jose Santiago (LS-3).