Yves Ulysse Jr se frottera au Vénézuélien Ernesto Espana en demi-finale du gala présenté le 16 juin au Centre Gervais Auto de Shawinigan.

Ulysse est fixé

TROIS-RIVIÈRES — Pendant que le choc de titans entre Simon Kean et Adam Braidwood continue de faire jaser sur les réseaux sociaux, la demi-finale du gala du 16 juin au Centre Gervais Auto de Shawinigan vient d’être ficelée. Le Nouvelliste a en effet appris qu’Yves Ulysse Jr (15-1, 9 K.-O.) se frottera à Ernesto Espana (25-0-1, 20 K.-O.), un vétéran vénézuélien toujours invaincu depuis le début de sa carrière.

Une ceinture devrait aussi être en jeu pour ce duel, mais il reste encore quelques détails à régler à ce sujet.

Il faut dire que les volontaires ne courent pas les rues pour se frotter au prometteur boxeur d’Eye of the Tiger Management. En décembre dernier, à Laval, Ulysse avait livré une superbe performance sur les ondes du réseau HBO en s’offrant une victoire par décision unanime devant Cletus Seldin (21-1, 17 K.-O.), dont le dossier était sans tache jusque là.

«C’est important pour nous d’offrir une demi-finale qui a de l’allure. Il n’y a jamais de demi-mesure avec Ulysse alors ce n’est pas évident de trouver quelqu’un pour se battre contre lui. Avec Ernesto Espana, on a un combat avec beaucoup de potentiel. C’est un gars qui n’a pas perdu et qui est classé premier dans son pays», a confirmé au Nouvelliste le président des Cataractes de Shawinigan, Roger Lavergne, qui organise le gala en partenariat avec l’écurie Eye of the Tiger Management.

En carrière, le boxeur de 36 ans s’est notamment battu pour le titre IBF international des super-légers. En octobre 2016, son verdict nul face à l’Espagnol Ruben Nieto l’avait toutefois privé de la ceinture.

En plus de cette demi-finale, les amateurs qui prendront place dans le Centre Gervais Auto le 16 juin pourront aussi voir le combat tant attendu sur la scène des poids lourds au Canada entre Simon Kean (14-0, 13 K.-O.) et Adam Braidwood (12-1, 11 K.-O.).

En sous-carte, il est déjà prévu que le Trifluvien François Pratte (6-0) grimpe dans l’arène, tout comme les trois boxeurs kazakhs d’EOTM Nurzat Sabirov (5-0, 5 K.-O.), Adriddin Akhmedov (1-0, 1 K.-O.) et Ablai Khussainov (8-0, 5 K.-O.) D’autres annonces devraient suivre sous peu pour compléter ce gala où on prévoit neuf combats.

Un avant-gala festif
Tout en travaillant d’arrache-pied à la mise sur pied d’une carte à la hauteur, les promoteurs du gala planchent sur un rassemblement festif d’avant-gala.

Pour l’occasion, Roger Lavergne et sa bande installeront un chapiteau sous lequel un groupe de musique offrira une prestation, entre autres.

«On travaille très fort sur le tailgate. On veut démontrer qu’une soirée de boxe ne commence pas nécessairement avec le son de la première cloche», image l’homme d’affaires.