Charles-Edward Éthier  a savouré un premier gain en carrière dans la LHJMQ.
Charles-Edward Éthier  a savouré un premier gain en carrière dans la LHJMQ.

Troisième défaite pour les Cataractes dans la bulle de Québec

Steve Turcotte
Steve Turcotte
Le Nouvelliste
Confortablement installés dans une bulle à Shawinigan depuis le début de la saison, les Cataractes ne semblent pas aussi à l’aise dans celle de la Vieille Capitale où ils cohabitent avec six autres formations pendant 10 jours.

Privés de leur capitaine Mavrik Bourque, les hommes de Ron Choules ont encaissé un troisième revers en cinq jours au Centre Vidéotron, s’inclinant cette fois 5-4 face  à l’Armada de Blainville-Boisbriand.


Ce sont les déboires de l’équipe en désavantage numérique qui ont coulé l’équipe samedi soir. L’équipe roule à moins de 60% d’efficacité dans ce rayon depuis le début de la saison. L’Armada a touché la cible trois fois en huit essais, produisant notamment le but vainqueur de Luke Henman. Dans une défaite aussi serrée, pas besoin de chercher plus loin ce qui a tranché le débat.


«Il y avait des punitions méritées, d’autres je ne sais pas. Je pense que nous n’avons pas été chanceux sur certains buts accordés en désavantage numérique. On a des choses à travailler dans cet aspect du jeu, pas de doute là-dessus, mais le principal, c’est d’avoir des joueurs prêts à se sacrifier pour l’équipe et j’ai vu ça ce soir», expliquait Ron Choules, qui préférait voir le positif de cette sortie. «Il y a eu une progression ce soir. Je sais que les gens vont surtout s’attarder à la défaite mais il ne faut pas oublier que ce n’est que notre septième match. Je ne sais pas combien on va en jouer cette saison, mais je sais qu’on va en jouer plus que sept. L’important en ce moment, c’est de progresser.»


Choules n’a pas tort. Et puis, il faut bien admettre que le vétéran entraîneur dirige une équipe incomplète en ce moment. L’absence de Bourque prive l’équipe de son moteur offensif. Il y aussi que seulement deux des trois casiers de 20 ans de l’équipe sont comblés. Jack York, amené à Shawinigan pour stabiliser la défensive en début de saison, a été utilisé… sur un quatrième trio à l’attaque samedi! Il y a côtoyé l’autre vétéran de 20 ans William Cummings, fraîchement rappelé du junior AAA. Disons que normalement, les vétérans de 20 ans dans une équipe ont plus d’impact. «York se cherche dernièrement alors que nos jeunes font bien, donc on a pensé utiliser sa vitesse à l’attaque. On va faire de la vidéo avec lui dans les prochains jours pour le remettre sur la bonne voie. Comme vétéran de 20 ans, on s’attend à davantage de lui», exposait le pilote.


Vasily Ponomarev, Charles Beaudoin, Marc-Antoine Pépin et Xavier Bourgault ont inscrit les filets des Cataractes contre Charles-Edward Éthier, qui en était à un premier départ cette saison… et qui a savouré une première victoire en carrière dans la LHJMQ à sa troisième campagne, après 22 défaites d’affilée dans l’uniforme du Titan! «C’est sûr que c’est spécial de gagner enfin un premier match. De le faire en plus avec l’Armada, l’équipe que j’encourageais quand j’étais jeune, c’est parfait. J’ai grandi en regardant jouer Samuel Montembeault, là c’est à mon tour d’être devant le filet de l’équipe. Je ne peux pas demander mieux.»


Son entraîneur Bruce Richardson lui levait son chapeau. «Il a travaillé tellement fort depuis le mois d’août. Les gars ont décidé de s’unir derrière lui ce soir pour l’aider à aller chercher cette victoire. C’est pour des moments comme celui-là qu’on fait du hockey», souriait le pilote de l’Armada, qui a gagné ses cinq premiers matchs de la saison. «Collectivement, ce fut un meilleur match que le précédent pour nous. Nos joueurs ont acheté les ajustements demandés.»

Richardson relevait au passage la performance de son capitaine de 20 ans, auteur de quatre points dont deux buts. «Luke Henman, c’est  monsieur Armada, il incarne nos valeurs. Il prend charge de la situation et  c’est ça qu’on veut. Un tel comportement,  ça devient contagieux pour nos jeunes, et c’est l’fun pour des entraîneurs de voir ça. »