Les Trifluviennes Jessie Grignon-Tomas, Pascale Chamberland et Audrey St-Arnaud sont revenues des mondiaux d'ultimate frisbee avec une médaille au cou.

Trois Trifluviennes sur le podium

Trois joueuses d'ultimate frisbee trifluviennes sont montées sur le podium des Championnats mondiaux qui se déroulaient du 7 au 14 juillet à Sakaï, au Japon. Audrey St-Arnaud et Jessie Grignon-Tomas ont remporté l'or en division mixte, alors que Pascale Chamberland a accédé à la deuxième marche du podium en division féminine maître.
L'équipe mixte (quatre hommes et trois filles à la fois sur le terrain) a littéralement écrasé les autres formations auxquelles elle a fait face lors du tournoi. Avec sa fiche impressionnante de neuf victoires en neuf matchs, Équipe Canada mixte a été la meilleure formation du tournoi.
«Il n'y a aucune équipe qui a marqué plus de 10 points contre nous durant nos neuf matchs. On ne s'attendait pas à ça. On savait qu'on allait être une équipe compétitive, mais pas à ce point, surtout que nous avions perdu notre tournoi préparatoire en quart de finale en mai dernier», expliquait St-Arnaud.
«Je m'attendais à ce qu'on se rende en finale, mais jamais aussi facilement. On a dominé tous nos matchs, et facilement», complétait Grignon-Tomas.
Les deux joueuses trifluviennes ont été sélectionnées en mars dernier pour faire partie de l'équipe nationale au Japon. Si cette sélection a été une grande réalisation pour elles, ce n'est rien comparé à la victoire de 17 à 9 contre l'Australie en finale samedi. «C'est l'apogée d'une carrière de joueuse d'ultimate frisbee!, se réjouissait St-Arnaud. Je n'ai pas de mot pour décrire la sensation qu'on a eue.»
«C'est un objectif de carrière atteint, affirmait quant à elle Grignon-Tomas. J'ai déjà gagné des nationaux, mais ce n'est même pas comparable.»
Cette année incroyable pour les deux joueuses est loin de se terminer. Audrey St-Arnaud tentera, avec son club composé de joueurs provenant de Boston et de Cambridge, de se classer pour les Championnats nord-américains à l'automne en Floride. De son côté, Jessie Grignon-Tomas a l'intention de remporter cette même compétition avec une équipe de Montréal, en plus des Championnats canadiens à Victoria, également à l'automne.
Outre les deux trifluviennes, trois autres québécois faisaient partie de l'équipe canadienne mixte.
Pour sa part, l'équipe féminine maître, qui alignait dans ses rangs Pascale Chamberland, s'est inclinée 15 à 13 face aux États-Unis en finale du Championnat du monde, récoltant du même coup la médaille d'argent. Sept autres québécoises étaient des 27 joueuses qui formaient l'équipe.
Les cinq formations canadiennes présentes aux mondiaux sont montées sur le podium. Outre les médailles d'or de l'équipe mixte et d'argent de l'équipe féminine maître, Équipe Canada a remporté une médaille d'or chez les hommes maîtres et deux médailles de bronze chez les hommes et les femmes.