Les Cataractes ont eu le meilleur sur les Islanders dans un match physique, dimanche à Shawinigan.

Trois en trois pour Dwyer et les Cataractes!

Shawinigan — Depuis l’arrivée de Gordie Dwyer, les Cataractes ne perdent plus.

Dimanche, les Shawinganais ont collé une troisième victoire d’affilée en l’emportant 3-1 face aux Islanders de Charlottetown, devant un peu plus de 2700 fans réunis au Centre Gervais Auto.

Imaginez, les Cataractes n’avaient pas collé trois victoires depuis novembre!

Ce troisième triomphe n’a pas été acquis dans la facilité. Les Islanders terminaient une séquence de trois matchs en 48 heures sur la route, et les joueurs avaient été sermonnés pas à peu près après leur revers de la veille à Drummondville. Ils ont répondu en livrant un match physique, obligeant les jeunes équipiers de Dwyer à montrer du cran pour gagner chaque pouce de glace.

Cette victoire porte l’empreinte du gardien Charles-Antoine Lavallée. Si les Cataractes ont dominé la première période, les 40 dernières minutes de jeu ont été beaucoup plus partagées. Lavallée a servi deux ou trois acrobaties à la Dominik Hasek en deuxième période, puis il s’est imposé devant Nikita Alexandrov en échappée lors du troisième vingt.

Au plan offensif, Xavier Bourgault a continué d’engraisser sa fiche avec trois mentions d’aide. Ça lui fait six points en deux matchs en fin de semaine, dont un but qui a porté son total à 32. Si samedi il a été le meilleur de son clan, le titre revient dimanche à Vasily Ponomarev, utilisé à toutes les sauces par Dwyer. Ponomarev a certainement connu son match le plus occupé de l’année dimanche, et il a répondu avec de la fougue sur 200 pieds.

Marc-Antoine Pépin et Maxim Trépanier ont déjoué la recrue de 16 ans Jacob Goobie. Le but de Trépanier a fait la différence, alors que le vétéran de 20 ans s’est emparé d’un retour dans l’enclave de Kirill Nizhnikov pour toucher la cible durant un avantage numérique. Cette séquence portait la marque à 2-0 et si Noah Laoouan a rapproché les deux clubs avec un filet de la pointe en milieu de troisième, Lavallée a su manœuvrer par la suite pour préserver l’avance des siens jusqu’au filet d’assurance de Charles Beaudoin, dans une cage abandonnée, en fin de rencontre.

«La semaine n’a pas été de tout repos avec le changement d’entraîneur, c’est l’fun d’enchaîner avec trois victoires. Gordie demande à l’équipe de travailler plus fort en territoire défensif et ça fait une différence», a expliqué Lavallée, qui a mérité une deuxième victoire dans le plus vieux maillot de la LHJMQ, lui qui a été acquis via transactions aux Fêtes. «Tout ce que je voulais aujourd’hui, c’était de me concentrer à faire un arrêt à la fois. J’étais prêt pour ce match.»

Dwyer a relevé l’impact de Lavallée dans le scénario victorieux. «Il a attendu sa chance cette semaine, il a très bien fait ce soir. Il a montré beaucoup d’aplomb», soulignait le nouveau pilote, en offrant aussi des compliments à Ponomarev. «C’est un joueur à qui tu peux faire confiance des deux côtés de la rondelle. Il n’a que 17 ans. C’est très prometteur.»

Ce n’était pas exactement un match comme les autres pour Dwyer, qui faisait face à l’équipe qui lui a donné sa première chance dans la LHJMQ – et qui l’a congédié il y a cinq ans. De plus, Dwyer est établi à l’Île-du-Prince-Édouard avec son clan.

«C’était spécial au point de vue familial. Beaucoup de parents et amis regardaient le match aujourd’hui, c’est sûr que je suis content de sortir d’ici avec la victoire! Ça n’a pas été facile, les Islanders avaient été bien préparés pour ce match. On a trouvé une autre façon de gagner.»

Dans l’autre vestiaire, Jim Hulton avait peu à reprocher à ses joueurs. «Je pense qu’on a assisté à un bon match de hockey aujourd’hui. Malheureusement, on a du mal à marquer des buts par les temps qui courent. Ceci dit, les intentions étaient bonnes», racontait le sympathique homme de hockey, qui assure qu’il n’y avait aucun pari à l’enjeu même s’il connaît très bien Darren Rumble et Dwyer.

Les trois ont d’ailleurs passé du temps ensemble une petite heure avant le match! «Je me réjouis de leur retour dans notre ligue, ce sont des passionnés. Ils sont ici depuis peu de temps, mais on peut déjà voir les changements bénéfiques apportés à la structure des Cataractes.»

Avec cette petite séquence victorieuse, les Cataractes s’approchent à deux points des Huskies de Rouyn-Noranda et du quatrième rang de la conférence de l’Ouest, un échelon important puisqu’il offre l’avantage de la glace au premier tour des séries. Le prochain match de l’équipe sera disputé face aux Remparts, mardi à Québec.