Même s’il n’a que 14 ans, Tristan Luneau est déjà parmi les meilleurs défenseurs de la Ligue de hockey midget AAA.

Tristan Luneau excelle à 14 ans au midget AAA: «Il est vraiment unique»

TROIS-RIVIÈRES — Normalement, tous sports confondus, les joueurs surclassés de catégorie ont plus de difficulté à se mettre en valeur au fur et à mesure que le calibre de compétition augmente. Chez les Estacades de Trois-Rivières midget AAA, un jeune de défenseur de 14 ans vient confirmer la règle... en tant qu’exception!

En théorie, Tristan Luneau devrait évoluer dans le réseau provincial bantam AAA cet hiver. C’est plutôt avec la troupe de Frédéric Lavoie qu’il fait tourner les têtes aux quatre coins de la province depuis le début de l’automne. «Il est vraiment unique», lance d’entrée de jeu son entraîneur chez les Estacades.

«Il a toujours joué avec les gars plus vieux et ça se voit dans son adaptation avec nous. Il a été en mesure d’apporter dans le midget les aspects de son jeu qui étaient dominants dans le bantam. C’est particulièrement vrai pour son contrôle de rondelle, sa protection de rondelle et son habileté à sortir la rondelle de notre zone», explique Lavoie.

Depuis le début de la saison, le jeune prodige de Victoriaville totalise 13 points, dont quatre buts, ce qui le place au quatrième rang des défenseurs de 15 ans du circuit. Et il n’a que 14 ans! «Son plus grand défi en arrivant ici, c’était de jouer de la bonne façon pour le midget AAA. Dans ce calibre, être un bon défenseur ne veut pas nécessairement dire de transporter la rondelle d’un bout à l’autre de la patinoire. Ça se joue sur d’autres facettes du jeu et il le fait très bien», note le pilote des Estacades.

Bon joueur, Luneau renvoie la balle à son entraîneur pour son début de saison au-delà des attentes. «Je suis chanceux d’avoir la confiance de Fred. Même si je n’ai que 14 ans, je joue beaucoup, à cinq contre, en avantage numérique et en désavantage numérique. J’ai beaucoup de glace», souligne l’arrière de 6 pieds et 160 livres. «J’ai déjà dépassé mon nombre de points de l’an passé dans le bantam. Ça se passe bien pour moi. Il y a quand même eu une adaptation dans mon jeu, car toute l’exécution se fait plus vite dans le midget, que ce soit pour le patin ou encore la rapidité pour prendre des lancers.»

Chez les Estacades, le dernier joueur de 14 ans à avoir évolué dans le midget AAA était Jonathan Deschamps de 2010 à 2012. À l’époque, Lavoie avait eu l’occasion de diriger l’actuel défenseur des Patriotes de l’UQTR en tant qu’adjoint à Gilles Bouchard. À ses yeux, les deux joueurs peuvent difficilement se comparer. «Jonathan devait jouer midget AAA à 14 ans car il était devenu dangereux physiquement pour rester dans le bantam. C’était davantage un gars défensif et physique. Quant à Tristan, il est plus un style de défenseur dominant avec la rondelle.»

Tristan Luneau totalise 13 points en 27 matchs cette saison.

Aux Jeux du Canada?

Le brio de Luneau est loin d’être passé inaperçu aux yeux des observateurs, malgré son jeune âge. Il se retrouve d’ailleurs parmi les 32 derniers joueurs en lice pour une place avec l’équipe qui représentera le Québec aux Jeux du Canada, du 15 février au 3 mars à Red Deer, en Alberta.

La prochaine étape d’évaluation se déroulera pendant le Challenge CCM, du 12 au 16 décembre à La Baie. Ensuite, le dirigeants réduiront la liste à 23 joueurs pour un camp d’évaluation final.

«C’est impressionnant qu’il soit toujours dans la course pour faire partie des six meilleurs joueurs de 15 ans du Québec alors qu’il est toujours d’âge bantam», souligne Lavoie, qui agit comme entraîneur-associé avec Équipe Québec.

Quant au principal intéressé, il admet que cette prestigieuse compétition ne figurait même pas sur son radar en début de saison. «Je ne pensais pas du tout à ça! C’est le fun de voir que j’ai toujours une chance d’y participer. Mais je n’ai pas l’intention de changer mon jeu lors des rencontres d’évaluation. S’ils m’ont gardé sur la liste, c’est parce qu’ils aiment ce que je fais depuis le début de la saison. Je vais continuer dans le même sens», mentionne Luneau, qui tente de s’inspirer du jeu de Drew Doughty dans son cheminement.

Pas de statut exceptionnel

Par ailleurs, même s’il offre un rendement dominant dans la Ligue de hockey midget AAA à 14 ans, Luneau n’a pas l’intention de brûler les étapes.

Le statut de joueur exceptionnel, qui lui permettrait de faire le saut dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, n’est pas dans sa mire. Lorsque rencontré par Le Nouvelliste mardi, il indiquait ne pas avoir acheminé de demande officielle aux dirigeants de la Ligue canadienne de hockey.

La date limite pour une telle requête était fixée au 1er décembre et deux joueurs à travers le pays ont fait part de leur souhait aux instances de la LCH, soit Shane Wright, de l’Ontario, et Matthew Savoie, de l’Alberta.

Par le passé, des joueurs comme John Tavares, Aaron Ekblad, Connor McDavid, Sean Day et Joseph Veleno ont obtenu ce statut.