Mathias Guillemette pose fièrement avec ses trois médailles d’or des Jeux du Québec.

Triplé en or pour Guillemette

Trois-Rivières — Pendant que Mathias Guillemette a continué de damer le pion à ses adversaires en cyclisme sur route, avec une troisième médaille d’or en autant d’épreuves, le nageur Étienne Courchesne a aussi braqué sa part de projecteurs vers lui en réalisant un nouveau record des Jeux du Québec au 400 m libre, une performance qui lui a évidemment valu une place sur la première marche du podium en plus de permettre à la délégation de la Mauricie d’atteindre le plateau des 20 médailles.

En matinée, Guillemette a d’abord poursuivi sa domination en cyclisme cadet en devançant au fil d’arrivée son rival habituel Félix-Olivier Moreau (Capitale-Nationale) ainsi qu’Arnaud Beaudoin (Lac St-Louis).

Le Trifluvien de 16 ans est du même coup devenu le deuxième athlète mauricien à réussir un triplé doré aux Jeux de Thetford après le porte-drapeau de la cérémonie d’ouverture Éliott Héroux qui avait aussi décroché trois médailles d’or en athlétisme lors du premier bloc d’activités.

«En venant aux Jeux cette année, je voulais juste battre ma récolte de deux médailles d’il y a deux ans quand j’avais eu une médaille d’or et une de bronze. Par contre, je n’aurais jamais pensé gagner trois fois l’or! C’est difficile d’être plus satisfait!»

En plus de sa victoire au critérium, Guillemette a aussi célébré la victoire au terme des épreuves de 60,3 km sur route et du contre-la-montre. Il a aussi terminé sixième du sprint. Si l’épreuve de critérium représentait l’épreuve où ses chances de victoire étaient les plus grandes, Guillemette admet avoir été étonné de remporter l’or au contre-la-montre. «C’était une grande surprise pour moi. J’étais vraiment content! Quant au sprint, j’aurais aimé mieux faire, mais j’ai eu une bad luck», explique celui qui prendra part au contre-la-montre par équipe avec ses coéquipiers Guillaume Chartier, Mathis Hamel et Léa Domingue, samedi.

«Je crois qu’on a des chances de podium», conclut Guillemette.

Par ailleurs, sa coéquipière Domingue a aussi bonifié la récolte de médailles de la région. Déjà médaillée d’or au sprint plus tôt cette semaine, Léa Domingue a visité le podium une deuxième fois grâce à sa médaille d’argent au critérium.

En extase
Pour Courchesne, sa prestation record au 400 m libre lui a valu une deuxième victoire à ces Jeux - il a aussi gagné le 100 m papillon - et une troisième médaille au total - il est médaillé d’argent du 200 m libre.

Léa Domingue (à gauche) a visité le podium pour une deuxième fois cette semaine, en raflant l’argent au critérium.

Confiant avant son épreuve de prédilection, le nageur mauricien a été surpris par son chrono lorsqu’il a levé les yeux au tableau indicateur.

«Je savais que je nageais avec deux autres gars rapides et je savais que j’étais devant. Par contre, je ne pensais pas avoir réussi un temps aussi rapide. J’étais vraiment content!», indique celui qui a amélioré l’ancienne marque des Jeux par trois dixièmes de secondes.

Avec trois médailles à son cou, Courchesne admet avoir dépassé ses propres attentes. «Je pensais pouvoir gagner deux médailles aux Jeux. Mais ma victoire au 100 m papillon a été vraiment très surprenante.»

Pour sa part, Élodie Mercure a également bien fait au 100 m libre avec une quatrième position, ratant le podium du bout des doigts.

Il s’agissait par ailleurs de la dernière journée des épreuves individuelles en natation. Samedi, les relais monopoliseront l’attention.

«On aimerait faire des finales avec les relais. Pour ce qui est de nos courses individuelles, on a atteint les objectifs, tant pour la récolte de médailles que l’amélioration des performances individuelles», a résumé l’entraîneure de l’équipe de natation, Marie-Ève Landry.

La vingtaine
Ces performances ont d’ailleurs permis à la délégation de la Mauricie d’atteindre le plateau des 20 médailles à la veille du dernier jour de compétition.

Avant le début de cette 53e Finale, les responsables avaient fixé entre 20 et 25 médailles l’objectif de récolte pour les athlètes en bleu et orange. À titre de comparaison, la Mauricie avait remporté 68 médailles en 2016 lors des Jeux du Québec à Montréal, dont 19 d’or, ce qui représentait une année record pour la région.

Étienne Courchesne (au centre) a établi un nouveau record des Jeux du Québec au 400 m libre.

Finale d’or en basketball
Pour la dernière journée de compétition, la Mauricie est déjà assurée d’ajouter une médaille en basketball féminin puisque ses représentantes disputeront le match de la médaille d’or face à la Capitale-Nationale dès 8 h.

En soccer féminin, la Mauricie a pour sa part rendez-vous avec Richelieu-Yamaska dans le match de la médaille de bronze.