Stéphanie Roy

Triathlon: Roy, Antoniades et les Zéclairs récompensés

Trois-Rivières — Les triathlètes de la région ont fait parler d’eux pour les bonnes raisons cette année et l’organisme qui régit le sport sur la scène provinciale en a pris bonne note.

Stéphanie Roy, Pavlos Antoniades, Léo Roy et les Zéclairs de Nicolet ont été parmi les gagnants du gala annuel de Triathlon Québec, samedi à Mont-Tremblant.

À sa première saison chez les professionnelles, Stéphanie Roy, du club Trimégo, a retenu l’attention sur la scène internationale en remportant deux étapes du circuit Ironman 70.3. La Trifluvienne d’adoption a distancé certaines des meilleures triathlètes de la planète. Elle a cumulé trois podiums en plus de terminer 16e aux Championnats du monde.

Toujours au Trimégo, Antoniades a confirmé son statut de meilleur triathlète de son groupe d’âge au pays en étant couronné aux Jeux du Canada. L’étudiant au Collège Laflèche détient aussi les titres de champion canadien et québécois. Lors de sa première apparition aux Mondiaux juniors, malgré son jeune âge, il a été en mesure de finir 15e.

Il n’y a pas qu’à Trois-Rivières où le triathlon se porte bien dans la région. De l’autre côté du pont Laviolette, les Zéclairs de Nicolet font du bon travail pour démocratiser la discipline.

Leur compétition phare de la saison, le Triathlon Nitek Laser, est l’événement de l’année de Triathlon Québec. Un beau cadeau pour l’équipe de bénévoles, qui célébrait le dixième anniversaire de cette classique et qui accueillait la Série D3 en plus d’Une étape de la Coupe du Québec de duathlon. L’hospitalité du groupe a été saluée par Triathlon Québec.

Les Zéclairs ont pu se réjouir deux fois plutôt qu’une lors du gala puisque Léo Roy a été désigné athlète jeunesse masculin. Vainqueur de la Coupe du Québec en 2016, il a réédité l’exploit en se démarquant autant en natation qu’en cyclisme et à la course à pied. Il revendique quatre victoires et deux médailles d’argent cette année.