Edmond Roy de Nicolet a remporté le triathlon sprint dimanche.

Triathlon de Nicolet: une croissance exponentielle

C'est ce dimanche que s'est tenu le 10e Triathlon Nitek Laser de Nicolet, l'un des plus populaires au Québec dans sa catégorie. Et la croissance de ce rendez-vous est indéniable.
Pas moins de 660 participants ont pris part à l'événement, dont la ligne de départ était située au Centre sportif de l'École nationale de police du Québec et dont le parcours en vélo se déroulait dans les rues avoisinantes, y compris le boulevard Louis-Fréchette.
«On peut dire que ç'a dépassé nos attentes. On espérait avoir 600 inscriptions, mais nous en avons eu 660. L'an dernier, 523 personnes avaient participé à l'événement. C'est une belle augmentation», note la directrice de course et entraîneure au club les Zéclairs, Claudia Proulx.
«Quand nous avons commencé l'événement il y a 10 ans, nous n'étions que 75. Jamais je n'aurais pensé qu'on deviendrait si gros.»
Dans la catégorie sprint chez les seniors, Edmond Roy de Nicolet a devancé ses plus proches poursuivants par plus d'une minute pour remporter l'épreuve qui consistait à 750 m de nage, 20 km de vélo et 5 km de course. Du côté féminin, l'épreuve a été remportée par la Gatinoise Kamille Larocque, qui a devancé la Trifluvienne Tryscia Héroux-Pinsonnault. 
Chez les plus jeunes, dans les catégories des moins de 13 ans, 15 ans et Finale régionale de Jeux du Québec, Léo Roy a eu le dessus sur son collègue Fabrice Arguin pour remporter la course, alors que Victor Roy a pris la troisième place pour compléter le podium nicolétain. Chez les dames, Sarah Hamel a eu le meilleur.
La journée servait aussi de deuxième étape de la Coupe du Québec en duathlon, si bien que des participants d'un peu partout dans la province s'étaient réunis au Centre-du-Québec. Philippe Lévesque a été le meilleur parmi les participants régionaux avec une huitième place.
«C'est signe que les gens de la Fédération considèrent maintenant nos événements comme assez solides», ajoute Proulx.
En plus des épreuves habituelles de triathlon, l'événement était aussi la première manche de la série D3 de Triathlon Québec, qui vise à initier le grand public à la pratique du triathlon avec des distances adaptées selon l'âge et l'expérience.