Indrik Trahan (à gauche) a bien fait lors d'une compétition de snowboard cross présentée il y a quelques jours au Mont-Tremblant.

Trahan fait bien en snowboard cross

Incapable de mériter son billet pour les Jeux olympiques de Sotchi, Indrik Trahan n'en demeure pas moins un athlète occupé.
Ayant pris récemment la décision de renouer avec le snowboard cross, une spécialité qu'il avait mise de côté afin de se concentrer sur le slalom alpin, le jeune homme de 20 ans accumule depuis les résultats encourageants lors des courses de catégorie Nor-Am. Mercredi à Copper Mountain au Colorado, il s'est d'ailleurs classé au septième échelon, ratant la finale de peu.
Trahan a pris le troisième rang de son groupe en demi-finale, échouant dans sa quête de qualification pour l'ultime étape devant l'éventuel vainqueur, l'Américain Michael Perle. Troisième Canadien derrière Danny Bourgeois (troisième) et Thomas Pitman (quatrième), le planchiste de Trois-Rivières avait également pris la septième place auMont-Tremblant la semaine dernière.
«J'ai une bonne vitesse, mais je vais devoir travailler sur ma cire, qui n'était pas la plus adéquate pour les conditions d'aujourd'hui (mercredi)», a mentionné le principal intéressé au Nouvelliste, quelques heures après sa journée de compétition.
Son expérience en slalom l'a grandement avantagé sur le parcours de Copper Mountain, où les virages sont nombreux. Pas étonnant qu'il se soit classé sixième pendant les qualifications.
«Mon départ est définitivement un aspect à améliorer, mais sinon, ça va bien. Tout est interrelié dans notre discipline et j'avais oublié à quel point j'aime le snowboard cross! J'ai encore beaucoup de choses à peaufiner, mais je sens que je progresse.»
Par exemple, il n'avait jamais réussi à se hisser dans un top-10 avant les épreuves de cette année. Un calendrier beaucoup moins chargé dans le «secteur alpin» l'encourage à poursuivre son apprentissage en boardercross. «J'aimerais bien me tailler une place sur l'équipe de développement. Je connais les entraîneurs depuis plusieurs années et je compte bien participer au prochain camp à Whistler. On doit évidemment accumuler de bons résultats. Pour le moment ça se passe bien pour moi alors je suis confiant de recevoir des nouvelles positives.»
Trahan reprendra l'action aujourd'hui pour une autre course de Coupe Nor-Am, toujours au Colorado et en snowboard cross. À la station Le Relais de Québec les 15 et 16 février, il prendra aussi le départ des courses de slalom en parallèle et de slalom géant en parallèle.
Malgré un horaire bien chargé, il suivra de près les compétitions de Sotchi, qui débuteront dans la deuxième semaine des Jeux.
«Je dois être honnête: en dépit de tout ce qu'on entend sur l'organisation des Jeux et les chambres, j'aimerais bien mieux être là-bas! D'un autre côté, je me dis que ce sera peut-être parmi les Jeux les plus décevants au point de vue de la préparation et de l'ambiance à cause des controverses. J'aurai la chance de me reprendre plus tard dans ma carrière!»