Hugo Houle
Hugo Houle

Tour de France: pas surpris, Hugo Houle espère un report

Trois-Rivières — Ce ne sera pas à Nice le 27 juin que s’amorcera le Tour de France, le deuxième en carrière pour Hugo Houle. Le cycliste de Sainte-Perpétue assure toutefois qu’il sera prêt, si la Grande Boucle devait démarrer deux mois plus tard, fin août, comme cela fut évoqué dans certains médias européens mardi.

«Pour moi, ça ne changera pas grand-chose à ma préparation. Je devais être en période de repos en mai, de toute façon», explique l’athlète de bientôt 30 ans, qui vit son confinement dans son appartement de Monaco avec sa copine.

«[Le président] Macron a prolongé la période d’isolation jusqu’au 11 mai. Qu’est-ce que nous réserve la suite? Difficile à dire, ça fait déjà un mois que ça dure et on se prépare pour un autre mois! Malgré tout, le moral est bon, je réussis à faire des entraînements de qualité dans mon appartement. En plus, je reste connecté avec mes amis du Québec. On se fait des challenges!»

Houle reprend le discours lu et entendu sur plusieurs plateformes mardi: si une compétition cycliste d’envergure doit être sauvée, c’est le Tour de France qu’il faut prioriser. «Peu importe quand ils veulent le remettre, si la situation le permet, nous aurions suffisamment de temps devant nous pour l’entraînement à l’extérieur.»

Le membre de l’équipe kazakhe Astana vise le Dauphiné comme première étape potentielle avant la présentation d’un TDF, qui pourrait être lancé à la fin du mois d’août, selon des informations exclusives obtenues par le journal Dauphiné Libéré.

Ces dates (29 août au 20 septembre) entreraient en concurrence avec d’autres événements comme le Tour d’Espagne ou les Grands prix cyclistes de Québec et Montréal.

«Je ne pense pas que le Tour de France ait étudié l’option de présenter l’événement à huis clos, comme l’a proposé la ministre des sports de la France. Le Tour est populaire à cause de sa proximité avec le public, de l’ambiance qu’il crée avec ses millions de spectateurs. C’est d’abord une fête, alors aussi bien l’organiser dans un contexte idéal et sécuritaire pour la santé de tout le monde.»

Le Tour de France a été annulé pour la dernière fois en 1946, alors que l’Europe sortait à peine de la Deuxième Guerre mondiale.