Tiger Woods a offert son meilleur résultat lors d’un tournoi officiel depuis sa deuxième place au Barclays, en 2013.

Tiger Woods retrouve sa touche

PALM HARBOR, Fla. - Paul Casey a remis une carte de 65 (moins-6) et il est venu de l’arrière pour remporter le Championnat Valspar, dimanche, tout juste après avoir vu Tiger Woods passer à un coup roulé de forcer une prolongation.

Ce tournoi relevé du circuit de la PGA a vu un joueur mettre fin à une longue disette sans victoire, mais pas celui que les partisans étaient venus encourager.

Casey a réussi trois oiselets consécutifs au début du deuxième neuf pour s’emparer de la tête. Il a par la suite conclu la ronde finale en sauvant des normales pour afficher un pointage cumulatif de moins-10. Il s’agissait de sa première victoire sur le circuit de la PGA depuis 2009, à l’Omnium de Houston.

Patrick Reed a lui aussi gaspillé une occasion de causer une prolongation.

L’Américain a vu son long coup roulé pour un oiselet revenir à ses pieds et il a finalement commis un boguey.

Woods a soulevé la foule en réussissant un oiselet d’une distance d’environ 45 pieds au 17e trou et il s’est approché à un coup de la tête. Au trou suivant, il a effectué un bon coup de départ et son approche l’a laissé à un peu moins de 40 pieds de la coupe. La tentative d’oiselet de Woods s’est cependant arrêtée à deux pieds du trou.

Woods a joué 70 et il a terminé à égalité au deuxième rang avec Reed. Il s’agissait de son meilleur résultat lors d’un tournoi officiel depuis sa deuxième place au Barclays, en 2013.

Le Canadien Corey Conners a amorcé la journée au sommet du classement, mais il a vite dégringolé. Conners a commis quatre bogueys et un double boguey pour signer une carte de 77.

Il a glissé à égalité au 16e échelon, à moins-3.

L’autre représentant de l’unifolié à prendre part au tournoi, Adam Hadwin, a connu une ronde aux antipodes de son compatriote.

Hadwin a bouclé le parcours en 68 coups et il s’est hissé en 12e position, à moins-4.

«C’est merveilleux pour notre sport»

Trois-Rivières — Le vrai Tiger Woods est-il de retour? Chose certaine, son rendement en fin de semaine a fait beaucoup jaser... et ramené bien des gens devant le téléviseur! Nos experts régionaux ont accepté de nous livrer leur opinion sur ce qu’ils ont vu en fin de semaine. 

Luc Boisvert, Ki-8-Eb

«Je n’ai rien raté samedi et dimanche. Je ne suis pas le seul, les cotes d’écoute ont grimpé de 60 %, et ils ont vendu le double de billets lors du tournoi! Son dos est correct, il rentrait dans la balle à 128 milles à l’heure, ce qui est aussi rapide que les autres joueurs élites. Il y a encore de la place pour du progrès, c’était sa game B+, pas sa game A. Quand il va placer ses coups de départ dans l’allée, il va être dangereux! Pour le reste, c’était très impressionnant. Surtout sur les verts, même si ça tombait moins dimanche. Je pense que je vais placer un 2 $ sur lui au Masters dans quelques semaines. Il connaît tellement le terrain. C’est tellement bon pour le golf, ce retour en force. Les autres joueurs sont bons, mais personne n’a son aura. Dans notre sport, il y a eu Nicklaus et Woods.»

Tommy Gauthier, Mémorial

«J’ai été sur le bout de mon siège jusqu’au 18e trou. Avez-vous vu l’ovation qu’il a reçue à ce moment-là même s’il n’avait pu beaucoup de chances de l’emporter? C’est incroyable son impact. Il va redonner le goût à bien du monde d’aller jouer. Son jeu est en progression, il n’est pas loin du temps où il dominait. Il ne sera peut-être plus jamais aussi intimidant que par le passé mais si sa santé tient, il saura quand même tirer son épingle du jeu. Il a prouvé en fin de semaine qu’il pouvait tenir tête à la nouvelle génération, même si ce groupe est plus puissant qu’avant. Ses coups d’approche étaient incroyables, contrairement à ses autres retours en 2016 et 2017. Tiger, mon idole, est de retour!»

Louis-Pierre Godin, Ki-8-Eb

«C’est merveilleux pour notre sport ce qui s’est produit en fin de semaine. C’était tellement excitant comme tournoi. Il ne s’est pas tant écarté avec ses coups de départ, et son jeu court était très solide même si quelques roulés ont refusé de tomber dimanche. Je regarde ses dernières semaines, sa progression est solide et il semble s’aligner tout droit sur le Masters! Si sa santé tient, il va faire des dommages. Car entre les deux oreilles, il a encore ce qu’il faut pour jouer sous pression. Il va ramener le golf dans l’actualité.