André Lamy a été conseiller de 2013 à 2017.

Terrain de dekhockey Lamy à Louiseville: «C’est une belle reconnaissance»

LOUISEVILLE — L’apport d’André Lamy à la réalisation du terrain de dekhockey à Louiseville sera immortalisé. Le conseil municipal vient de décider que l’infrastructure sportive sera connue sous le nom de terrain de dekhockey Lamy.

Cet ancien conseiller s’était lancé en politique municipale en 2013 avec l’idée de doter sa ville d’un tel terrain de sport. Il a hérité de ce dossier après avoir été élu en novembre 2013. À coups de rencontres avec des partenaires financiers, de discussions avec des responsables de terrains de dekhockey d’autres municipalités et d’échanges avec l’administration municipale de Louiseville, il a mené ce projet qui a nécessité un investissement de quelque 150 000 $. La construction, lancée en 2016, a été achevée en 2017.

«Je suis super fier de voir le nom Lamy être associé au dekhockey. C’est une belle reconnaissance. Le dekhockey à Louiseville, c’est 40 équipes. Pour ça, je n’y suis pour rien! Mais pour avoir 40 équipes et une ligue, ça prend une surface. C’est une infrastructure qui est une réussite totale: on a 500 joueurs en plus des étudiants de l’école l’Escale. Je suis content d’avoir réalisé ce projet en quatre ans.»

Le conseil de Louiseville était d’accord à investir une somme maximale de 25 000 $ dans ce projet. La MRC de Maskinongé a contribué grâce à un investissement de 45 000 $. Mais l’élément déclencheur a été de trouver des commanditaires locaux.

Pour le maire Yvon Deshaies, il s’agit d’un honneur pleinement mérité.

«J’ai collecté près de 80 000 $ en commandites privées. Ce sont des commerçants, des industries. Et à la Ville, j’ai eu une grande collaboration de René Boilard (directeur des travaux publics), de Marie-Claude Loyer (trésorière), de Maude-Andrée Pelletier (greffière) et de Louise Carpentier (directrice du service d’urbanisme)», poursuit M. Lamy.

Ce dernier avoue volontiers que lorsque le maire Yvon Deshaies lui a fait part de cette idée du conseil municipal, il y a environ un mois, il a été envahi par une montée d’émotion. Selon le maire, cet honneur consacré à un ancien collègue du conseil est pleinement mérité.

«Il a mené le projet à bon port. Il est allé chercher des milliers de dollars en commandites. Il a travaillé fort. On va l’inviter quand on va couper le ruban!», raconte M. Deshaies à propos de la cérémonie qui devrait avoir lieu au début de la prochaine saison de dekhockey, au printemps.

Le maire de Louiseville précise que si la dénomination du terrain de dekhockey se limite à Lamy, c’est que la Ville veut respecter une règle d’exclusion de la Commission de toponymie du Québec. Cette règle écarte le nom des personnes vivantes pour la dénomination de lieux.

D’autre part, le conseil a profité de la dernière séance publique pour annoncer que le parc à roulettes portera le nom de l’Éveil, l’appellation de la maison des jeunes de Louiseville. L’ouverture de ce parc à roulettes aura lieu au printemps.