Les Patriotes ont remporté leurs trois derniers matchs, les trois contre des rivaux directs de leur section (Ottawa, Concordia et McGill).
Les Patriotes ont remporté leurs trois derniers matchs, les trois contre des rivaux directs de leur section (Ottawa, Concordia et McGill).

Tenaces, les Patriotes renversent McGill

Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — Simon Lafrance a complété un superbe jeu amorcé par Julien Tessier, tard en deuxième période sur un avantage numérique, une séquence qui a complètement changé l’allure du match entre les Patriotes et leurs rivaux de McGill. Les hockeyeurs de l’UQTR n’ont plus jamais regardé derrière et se sont imposés 4-1, dimanche au Colisée devant environ 400 spectateurs.

Le but de Lafrance arrivait au bon moment. Quelques minutes plus tôt, les Trifluviens avaient gaspillé un jeu de puissance de près de deux minutes à cinq contre trois! Mais comme mercredi face à Concordia, les Patriotes ont bénéficié de beaux échanges en zone ennemie avec un homme en plus pour faire mal paraître leurs adversaires.

Cette fois, c’est Tessier qui a habilement repéré Lafrance. Il s’agissait pour l’ancien des Foreurs de Val-d’Or d’une 24e passe cette saison. La recrue domine la Ligue de l’Ontario dans ce département.

«Ce but nous a lancés», retenait l’entraîneur-chef des gagnants, Marc-Étienne Hubert, heureux de savourer un troisième gain consécutif. C’était le premier affrontement entre McGill et l’UQTR en 2019-20. Ils s’affronteront deux autres fois d’ici la fin du calendrier, dont mercredi à 19 h, toujours au Colisée, pour le fameux match du Carnaval étudiant.

«Nous avons obtenu plusieurs chances de marquer, mais le gardien [de McGill] Louis-Philip Guindon était en grande forme. On attendait le bond favorable. C’est bien de compter en avantage numérique, mais c’est encore plus le fun sur des jeux préparés, qui sont planifiés.»

Du même souffle, Hubert promettait de revoir la triste séquence à cinq contre trois avec ses protégés.

La troisième venait à peine de commencer quand Vincent Chapleau a donné les devants aux Patriotes pour la première fois de la partie. Maxime Chagnon a inscrit un filet d’assurance en milieu d’engagement, avant que Julien Tessier ne scelle l’issue du match dans un filet désert. Zachary Lavigne (0-2) et Tessier (1-1) ont terminé leur après-midi au boulot avec deux points chacun.

Devant la cage, Sébastien Auger a été brillant, stoppant 29 tirs. Le vétéran de cinquième et dernière année connaît beaucoup de succès par les temps qui courent. Son taux d’efficacité de ,926 le classe au cinquième rang du circuit ontarien.

«Il est affamé! Il voit la fin de sa carrière universitaire à l’horizon, on sent qu’il souhaite tout donner.»

Dans l’autre vestiaire, le nouvel entraîneur-chef de McGill, Liam Heelis, comprenait mal la réaction de ses joueurs en troisième, eux qui ont mené pendant presque 40 minutes dans ce duel. Les Montréalais ont d’ailleurs une formation beaucoup plus expérimentée que celle des Patriotes.

«Ce sont toujours de bons matchs, chaudement disputés, mais les Patriotes sont sortis plus forts en troisième. C’est décevant pour nous, sauf que nous aurons l’occasion de nous reprendre. Aujourd’hui, ils méritaient les deux points», disait Heelis, impatient de revenir au Colisée mercredi.

«Il risque d’y avoir toute une ambiance ici! Les premières minutes seront importantes pour bien doser nos émotions.»

Guillaume Beaudoin suspendu 2 matchs

Marc-Étienne Hubert avait habillé sept défenseurs pour le match de dimanche. Il ne se doutait sûrement pas que cette décision aurait un impact fort positif pour son club, qui a perdu les services du capitaine Guillaume Beaudoin dès les premières minutes.

Beaudoin a été chassé de la partie pour avoir asséné une mise en échec par-derrière à Christophe Lalonde. Il s’absentera pour les deux prochaines parties.

«Je pense que c’était le bon appel, les règles sont très strictes dans la ligue universitaire. Il faut faire attention dans ce genre de situation. Guillaume joue physique, ce sont des choses qui arrivent. J’ai bien aimé comment les Gabriel Sylvestre, Étienne Verrette et Bruno-Carl Denis ont réagi.»

Les Patriotes ont désormais quatre points d’avance sur les Gee-Gees d’Ottawa, au deuxième rang dans l’Est de la Ligue de l’Ontario.