La gardienne Madison Galarneau et Jean-Philippe Tremblay, auteur du but vainqueur en prolongation dimanche, étaient bien fiers de la prestation de l’équipe.

Tenaces Estacades

Québec — La nervosité était palpable dans les gradins, mais sur la patinoire du pavillon de la Jeunesse, les Estacades Mauricie-Est étaient en plein contrôle de leurs émotions.

Jean-Philippe Tremblay a marqué un superbe but en infériorité numérique lors de la période de prolongation, dimanche après-midi, et le rêve du Tournoi pee-wee de Québec s’est poursuivi pour cette bande de jeunes courageux et amoureux du hockey. Marque finale: un gain de 4-3 devant les Artilleurs du hockey mineur de Farnham, Bedford et Cowansville.

La victoire portait la signature de tout le groupe. En effet, c’est un effort collectif quasi sans faille qui a propulsé cette bande de joyeux patineurs vers le prochain tour, dans la classe International B.

Devant le filet, la gardienne de but Madison Galarneau a eu à se signaler à maintes reprises, notamment en prolongation, quand elle a frustré un joueur des Artilleurs en échappée.

«Oui, je suis toujours un peu nerveuse, mais c’est un bon stress», souriait la jeune fille, radieuse à sa sortie du vestiaire, entourée de ses amis. Les parents, eux, pouvaient enfin respirer... jusqu’au prochain match! «Des prolongations, c’est spectaculaire, mais c’est dur sur le cœur aussi», confiait la gérante Virginie Carrier.

«Chapeau aux deux équipes, ce fut toute une partie», enchaînait l’entraîneur des Estacades Alain Marcoux. Un beau cadeau pour celui qui en est à sa 20e année dans le coaching. C’est la première fois, cependant, qu’il a l’occasion d’amener un groupe au tournoi de hockey mineur le plus prestigieux au monde.

«J’y ai participé en tant que joueur il y a une quarantaine d’années», prend-il la peine d’ajouter, avant de revenir sur la sortie de ses Estacades, qui évoluent au niveau BB pendant la saison .

«Ils me surprennent beaucoup depuis quelques semaines. On a gagné deux de nos trois derniers tournois, dont celui de Cap-de-la-Madeleine.»

Les Estacades se sont aussi fait plaisir la semaine dernière, en l’emportant du côté d’Iberville... face à ces mêmes Artilleurs. «Leur entraîneur m’a serré la main à la fin du match en me disant qu’il commençait à moins nous aimer», rigole Alain Marcoux. «C’était une blague, bien sûr. On a eu droit à un match sans débordement, il y a du respect entre nos deux équipes.»

Quant au rendement de sa gardienne, l’entraîneur avait ces mots. «Elle nous a sauvés! Madison a fait du très bon travail, tout comme notre autre gardien, Benjamin Magny, qui défendait les buts lors de notre dernière victoire en tournoi.»

Les Estacades retourneront au pavillon de la Jeunesse de Québec mercredi soir, avec l’espoir de renouer avec le Centre Vidéotron plus tard dans la semaine, si la magie continue d’opérer.

Les trois autres équipes de la région au Tournoi de Québec seront toutes en action, lundi au Centre Vidéotron. Le Vert et Or du Séminaire Saint-Joseph fera d’abord sa rentrée dans la compétition, dès 14h15 contre une équipe du Vermont.

Les Cataractes pee-wee AA-Élite suivront à 16h45, eux qui voudront demeurer invaincus après un bon départ la semaine dernière. Ils se mesureront à une formation de la Suisse. Finalement, les Coyotes Mauricie-Ouest de la classe pee-wee AA ont rendez-vous avec Saint-Jean-sur-Richelieu, à 18 h.