Champion de la course NASCAR au Grand Prix il y a un an, Alex Tagliani est venu près de s’entendre avec un partenaire québécois pour participer au Championnat américain de rallycross, à l’instar de Jacques Villeneuve.

Tagliani aurait voulu y être

Trois-Rivières — Il y a environ deux semaines, Alex Tagliani croyait qu’il avait convaincu un commanditaire québécois de le suivre dans l’aventure du Championnat de rallycross américain à Trois-Rivières. Aujourd’hui, c’est un peu à regret qu’il constate son absence de la liste d’entrée en vue de la troisième étape de ce nouveau championnat, à laquelle Jacques Villeneuve participera.

«On va se reprendre l’an prochain», assure le coureur automobile, en entrevue au Nouvelliste.

Sa présence aurait constitué une belle prise pour le GP3R, qui peut déjà miser sur la notoriété des Villeneuve, Scott Speed et Ken Block pour vendre ce deuxième championnat majeur de rallycross. L’idée de voir deux Québécois misant sur une bonne réputation à l’international emballait le promoteur Dominic Fugère, qui travaille fort depuis plusieurs années pour amener des pilotes locaux dans les séries importantes de rallycross.

Le Championnat américain ARX, créé par les dirigeants du Championnat mondial de rallycross à la suite de la disparition du Global Rallycross, déléguera finalement neuf pilotes dans les rues de la ville. «La place de Tag en course automobile est dans le Championnat ARX. Les budgets ressemblent à ceux de la NASCAR Pinty’s au Canada et on sait qu’il y a un mariage de raison entre lui et Honda. On aurait aimé que ça se fasse dès cette année, ce ne sera que partie remise. On sait que Honda regarde le développement du rallycross américain de près», souligne Fugère.

«Le partenariat aurait été excellent, enchaîne Tagliani. C’est un commanditaire québécois, près de nous. Ils ont mis du temps pour y réfléchir, avant de décliner. Ils avaient déjà un été assez occupé. Comme moi d’ailleurs! Mais je n’aurais pas craché sur deux fins de semaine au GP3R. Si on trouvait le budget, on s’entendait avec Honda ou Ford pour trouver un volant.»

Tagliani avait reçu une invitation pour voyager à Watkins Glen pour la série reine NASCAR Monster Energy. Sachant que les chances étaient bonnes de rouler à Trois-Rivières le 5 août, il avait décliné l’invitation. «C’était avec une équipe de milieu de peloton. C’est facile à dire aujourd’hui, mais je n’y serais probablement pas allé de toute façon. D’un autre côté, j’ai tellement adoré mon expérience en rallycross RX Lites, ici en 2015, que je recommencerais demain matin. En rallycross, tu ne ménages pas ta voiture et le modèle d’affaires de la série m’intéresse beaucoup. Pour les fans, c’est ça qui est le plus excitant. On va être là l’an prochain.»

Pour le week-end NASCAR, Tagliani voudra défendre sa victoire acquise l’an dernier au parc de l’Expo. Il pointe au quatrième rang du classement général, un classement dominé jusqu’ici par le Trifluvien Louis-Philippe Dumoulin.