Super Bowl: une messe dignement célébrée

Les amateurs de la région auront l'embarras du choix, dimanche, lorsque viendra le temps de choisir où célébrer la grande messe du football américain.
Que vous soyez un puriste du football ou bien un néophyte, incapable de nommer les équipes qui s'affronteront au Metlife Stadium, et que vous souhaitez vivre l'ambiance du Super Bowl ailleurs que dans un salon, plusieurs choix s'offrent à vous, des grands rassemblements réunissant des centaines de personnes... aux salles un peu plus intimes.
À Trois-Rivières, en plus de tous les bars sportifs qui seront mis à contribution dès le début de l'après-midi avec le match Jets-Canadien, l'Hippodrome 3R s'attend à recevoir encore cette année près de 2000 personnes.
Considéré comme l'un des événements phares dans la province, le Super Bowl H3R mettra à la disposition des spectateurs sept écrans géants. Un groupe de musique animera aussi l'endroit à compter de 16 h 30 et plusieurs prix de présence seront tirés parmi les participants.
En début de soirée jeudi, il restait encore quelques places disponibles, selon le directeur des opérations François Carignan. «Le Club Jockey du Québec organise le party pour une deuxième année et nous sommes déjà perçus comme un grand événement rassembleur. NRJ met beaucoup d'efforts à créer une ambiance unique.»
Pas très loin de là, l'école Val Marie, dans le secteur Cap-de-la-Madeleine, recevra deux anciens joueurs des Alouettes de Montréal, question de pimenter la soirée. Bruno Heppell et André Bolduc seront ainsi présents, en plus des dizaines de personnes attendues. Pas moins de 5000 $ en prix sont en jeu et le tailgate party commencera à 16 h.
De l'autre côté du pont Laviolette, les organisateurs du Carnaval de Gentilly poursuivront une tradition bien ancrée dans la programmation du festival depuis plus de dix ans. La salle Yvon-Guimond servira de repère aux amateurs, qui auront à l'oeil les Peyton Manning, Russell Wilson, Richard Sherman et compagnie.
«On pense pouvoir accueillir 200 personnes, à l'image de l'an dernier», estime Claude Carignan, l'un des responsables de l'activité. «Nous avons revu le nombre d'ailes de poulet à la hausse: avec 900 en 2013, on a été en panne de stock!»
Les bars
Pour plusieurs tenanciers de bar, il s'agit du dimanche le plus lucratif de l'année. N'empêche, le Super Bowl a perdu un peu de son lustre au cours des dernières années, notamment en raison de l'émergence des télés à écran plat et des cinémas maison. L'expérience «footballistique», de plus en plus de sportifs de salon l'expérimentent... dans leur salon.
«Les gens sont très bien organisés chez eux et préparent leur propre party en invitant parents et amis. On sent que la ferveur a un peu diminué, mais ça reste l'un de nos bons week-ends de l'année», précise Sylvain Lamy, de la Brassette L'Ami à Louiseville.
«C'est rare que je vais remplir le bar au Super Bowl: les galas de boxe, les combats extrêmes et le hockey dépassent le football en terme d'événements rassembleurs. J'ai des places assises pour 200 personnes, mais je ne m'attends pas à faire salle comble», ajoute Luce Allard, du barLa Voûte à La Tuque.
Le portrait est bien différent à La Cage aux Sports de Trois-Rivières. Depuis deux semaines, la succursale affiche pratiquement complète. Les gens réservent même parfois pour le match du Canadien, en début d'après-midi, et demeurent une partie de la soirée. «Les gens recherchent encore une certaine ambiance et ce n'est pas toujours chez eux qui la trouvent. La popularité de nos soirées Super Bowl le démontre bien», conclut le copropriétaire Dany Quessy.