Le défenseur P.K. Subban a disputé un match et il a évolué pendant seulement 11 minutes et 41 secondes. Pas de quoi se faire valoir pour le détenteur du trophée Norris.

Subban doit jouer

Les matchs «hors concours» du Canada sont enfin terminés et il est maintenant temps de passer aux choses sérieuses. Si la victoire d'hier contre l'Autriche a été éclatante, je ne suis pas certain que Mike Babcock a apprécié la performance des siens.
Affronter des adversaires qui ne sont pas de taille peut être dangereux pour une équipe, puisque tu prends de mauvais plis. On l'a vécu cette année chez les Patriotes lorsque nous avons gagné 19 matchs sur 20.
À 4-0, j'ai vu des gestes de la part du Canada qui ne respectaient certainement pas le plan de match et qu'on ne verra pas contre la Finlande, comme le but de Ryan Getzlaf, spectaculaire mais dangereux en désavantage numérique. Les représentants de l'unifolié n'ont pas obéi au plan de match pendant 60 minutes. C'est normal et c'est dur pour un entraîneur de ramener les choses à l'ordre.
Il s'agissait du premier match pour P.K. Subban. Utilisé comme septième défenseur, il a joué près de 12 minutes. À mon avis, Babcock ne pourra pas se priver de lui très longtemps. Il amène une dimension offensive, qui ne fait pas légion chez les arrières canadiens. C'est un gros défenseur qui patine et qui est mobile. Ce tournoi en sera un de possession de rondelle et il ne fait pas de doute que Subban peut aider à ce chapitre.
Oui, le gagnant du trophée Norris n'est pas un as en défensive, mais à force de lui répéter cela sans cesse, il risque de se freiner offensivement. Je ne suis pas certain que de le jumeler avec Ducan Keith est une bonne chose. Ils ont joué ensemble à quelques reprises. Les deux sont bons avec la rondelle et pour relancer l'attaque, mais je pense que ce serait mieux de lui joindre un arrière plus défensif.
Après avoir connu un difficile premier match, Jeff Carter a fait mieux contre les Autrichiens. Oui, il a marqué trois buts, mais c'est parce qu'il était au bon endroit au bon moment. Il m'a impressionné, et sûrement ses entraîneurs aussi, lors de son repli défensif qui a empêché l'adversaire de profiter d'une échappée. Ce n'était pas un jeu spectaculaire, mais extrêmement efficace et on a pu voir toute sa vitesse. Ça lui permettra de gagner en confiance.
Propos recueillis par Nicolas Ducharme