Un génie ce Trotz!

COMMENTAIRE / Il a beau avoir mené les rock stars des Capitals à la Coupe Stanley le printemps dernier, c’est cette saison que Barry Trotz prouve sa grande valeur derrière le banc des Islanders. Le Jack-Adams est dans la poche!

Vous avez vu comment les Islanders ont mené la vie dure à vos p’tits gars jeudi? Le Canadien affrontait une équipe en-dessous de la moyenne par une bonne marge au point de vue talent. Mais probablement la plus dédiée de toute la LNH. Ils coupent l’espace, le temps. Il n’y a personne chez les Islanders qui va inscrire de nouveaux records personnels mais en revanche, pour la récolte de points collective, ça fait des miracles.

Jeudi, sans Carey Price, les Islanders auraient gagné par un écart plus prononcé. Ils commencent à manquer d’essence, les équipiers de Claude Julien. C’est le lot des petites équipes quand l’intensité grimpe d’une autre coche dans le dernier droit. L’excuse que l’équipe est amochée par des blessures est un peu ridicule, d’ailleurs.

À ce stade-ci de l’année, tous les joueurs sont amochés! Évidemment, ceux de plus petite stature sont plus à risque... Mais encore là, le géant Weber est probablement le plus affecté du groupe. C’est préoccupant de constater que depuis son arrivée à Montréal, il a rarement été en santé, hein?

Un mot en terminant sur notre Anthony Beauvillier, qui a été plus menaçant... que n’importe lequel des attaquants du Canadien mercredi. L’ex-capitaine des Cataractes semble toujours à son meilleur quand il affronte l’équipe qui a bercé son enfance. Impossible d’oublier que le Canadien aurait pu le repêcher en fin de première ronde il y a quatre ans. Il venait d’enfiler 42 buts à 17 ans, il jouait à 90 minutes du Centre Bell. Trevor Timmins lui a préféré Noah Juulsen. Simonac!

Mercredi, Beauvillier disputait son 207e match, et il montre une fiche de 84 points. Juulsen en a joué 44. Oui, Juulsen a été blessé en début de saison, mais ça n’explique pas l’immense écart. Beauvillier est un top 6 depuis un an avec les Islanders. Juulsen, même en santé, peinait à percer la formation du Canadien...