Alexis Lafrenière compose peut-être le trio le plus menaçant de la ligue avec Olivier Garneau et Jimmy Huntington.

16 équipes, une Coupe

CHRONIQUE / Avec le printemps qui s’installe doucement, les séries de la LHJMQ s’emparent de 16 marchés dans l’est canadien. Une Coupe du président à l’enjeu, et un laissez-passer en vue du tournoi de la Coupe Memorial à Halifax fin mai est aussi sur la table. Cette première ronde des 16 paraît inégale à bien des points de vue. Mais attention, les plus sérieux prétendants voudront sortir de cette première phase le plus rapidement possible car dès le second tour, l’adversité sera au rendez-vous. Tour d’horizon des huit séries à l’affiche.

Association Ouest

Huskies (1) vs Cataractes (8)

Jamais un duel n’a été aussi inégal sur papier dans l’histoire de la LHJMQ. 86 points d’écart séparent les deux clubs après 68 matchs. 86!  Les jeunes Cataractes ont du talent et de la fougue, mais ils s’en vont à l’abattoir face au club le plus rodé de la Ligue canadienne.

Pas le plus talentueux, mais certes le plus uni et le plus polyvalent. Voilà une belle école de deux semaines pour les hommes de Daniel Renaud.

Il s’agit de prendre des notes, et d’espérer rester dans le coup le plus longtemps possible lors des matchs. Ce sera un exploit si les Cataractes gagnent un match!

Voltigeurs (2) vs Olympiques (7)

À moins que les fantômes de Robert-Guertin ne soient en grande forme, cette série ne s’éternisera pas. Il y a trop de talent à la disposition de Steve Hartley.

À toutes les positions, les Voltigeurs dominent les Olympiques. De plus, Éric Landry pourrait devoir se débrouiller sans son vétéran Gabriel Bilodeau dans le champ arrière.

Même s’il y a miracle de la médecine, Bilodeau ne sera vraisemblablement pas à 100%. Les Veleno, Comtois, Simoneau, Joseph, Rodrigue et compagnie ne devraient pas être trop embêtés par une équipe qui a monnayé deux de ses vétérans les plus importants aux Fêtes et qui n’a gagné qu’un seul de ses 10 derniers matchs.

Phoenix (3) vs Armada (6)

Le Phoenix n’a pas été très convaincant dans le dernier mois du calendrier.

Mais la bande à Stéphane Julien profite de la faiblesse de l’association Ouest pour se mesurer à une équipe en lourde reconstruction au premier tour.

Comptez sur l’Armada pour vendre chèrement sa peau. Au final toutefois, il va manquer des armes à Bruce Richardson pour avoir une réelle chance de causer une surprise.

L’attaque du Phoenix a les outils pour faire la loi dans ce duel.

Samuel Poulin, leader du Phoenix à 17 ans, devrait profiter des prochaines semaines pour améliorer encore plus sa cote en vue du prochain repêchage de la LNH.

Alex Beaucage

Tigres (4) vs Foreurs (5)

Voilà deux équipes qui ont mieux fait que les prédictions des experts.

En guise de récompense, l’une d’elles sera conviée pour le deuxième tour! Bon duel de gardiens en vue.

Il faut toutefois pencher du côté des Tigres, qui misent sur un meilleur trio de joueurs de 20 ans, qui détiennent l’avantage de la glace et dont le style de jeu est plus fermé. Les Foreurs, malgré les prouesses de leurs gardiens, ont accordé un but de plus par match que les Tigres cette saison…

Les Victoriavillois se doivent toutefois de connaître un bon départ, puisque cette série sera jouée sous la formule 2-3-2.

Association Est

Mooseheads (1) vs Remparts (8)

Coincés au huitième échelon depuis deux mois, les Remparts n’ont pas eu à forcer en fin de saison, pendant que les Mooseheads se battaient jusqu’à la fin pour le titre d’association. Ce décalage d’intensité va faire mal aux Remparts, qui partent déjà largement négligés sur la glace.

Club hôte du tournoi de la Coupe Memorial, les Mooseheads d’Éric Veilleux voudront régler cette première mission au plus vite. Les Mooseheads comptent notamment sur le meilleur buteur de la LHJMQ, Samuel Asselin. Le vétéran de 20 ans devrait s’amuser face à la défensive de Patrick Roy. Les Remparts ont gagné leurs deux matchs en saison face aux Mooseheads. Mais ils vont s’apercevoir que la saison et les séries, ce sont deux bibittes différentes!

Drakkar (2) vs Wildcats (7)

Le championnat d’association était important pour le premier tour des séries. En se faisant damer le pion au dernier week-end, le Drakkar doit se mesurer aux Wildcats, une équipe mature et talentueuse, qui a semblé être galvanisée par l’arrivée de John Torchetti à la barre de l’équipe. Le Drakkar dispose quand même de plus de ressources que les Wildcats mais attention, l’écart n’est pas si élevé.

Entre les poteaux, Francis Leclerc affronte ses anciens coéquipiers du Drakkar. Danger! Pour les dépisteurs, cette série mettra en vedette les excellents Jakub Pelletier (Wildcats) et Nathan Légaré (Drakkar).

Océanic (3) vs Saguenéens (6)

Les Saguenéens ont connu toute une fin de saison, propulsés par les prouesses du gardien Alexis Shank.

Ce dernier sera maintenant testé sous toutes ses coutures par Alexis Lafrenière et ses potes. Monsieur Lafrenière compose peut-être le trio le plus menaçant de la ligue avec Olivier Garneau et Jimmy Huntington.

Les Saguenéens pourront possible freiner cette combinaison meurtrière, mais pas la stopper. Matchs serrés à prévoir. Mais l’Océanic va finir par se débarrasser des coriaces Saguenéens.

Ceux-ci pourront étirer la série s’ils se tiennent loin du banc de pénalité. L’avantage numérique de l’Océanic fait peur…

Islanders (4) vs Screaming Eagles (5)

Les Islanders n’ont pas trop souffert du départ de leur quart vedette Pierre-Olivier Joseph.

Joe Veleno

Jim Hulton a bâti son équipe par l’arrière, et Matthew Welsh a le talent et l’expérience pour faire la différence entre les poteaux. Il y a un peu plus de munitions offensives à la disposition de Marc-André Dumont avec les Screaming Eagles. Dans une confrontation aussi serrée, le rendement des unités spéciales sera sous la loupe. Les suprenants succès de Hulton à la barre des Islanders depuis son arrivée à Charlottetown fait pencher la balance en faveur de son équipe!