Après quatre saisons passées avec les Aigles de Trois-Rivières, le voltigeur Steve Brown devra se trouver un nouveau nid l'été prochain. Il a été libéré par l'équipe.

Steve Brown fait ses valises

Après une fin d'été et un automne relativement tranquille, T.J. Stanton a effectué un premier mouvement majeur depuis son entrée en poste comme gérant.
Alors que plusieurs amateurs s'attendaient à pouvoir l'encourager de nouveau au Stade Stéréo Plus, le vétéran Steve Brown, l'une des figures de proue des Aigles de Trois-Rivières depuis 2013, a été libéré par l'organisation.
Il y a quelques jours, le Colombien de 30 ans se livrait à coeur ouvert dans une entrevue au Nouvelliste, manifestant son inquiétude à devoir quitter une ville qu'il avait adoptée.
À ce moment, Brown n'avait toujours pas reçu de coup de fil de Stanton et il appréhendait une transaction, surtout dans la mouvance d'ententes survenues avec d'autres piliers de l'équipe.
Le joueur au statut de vétéran, un puissant frappeur et un voltigeur de centre alerte, faisait pratiquement partie des meubles chez les Oiseaux.
Son nom apparaît dans plusieurs sections du livre des records de la jeune concession, notamment pour les points marqués (232), les points produits (207), les coups sûrs (364), les circuits (50), les buts volés (68), les doubles (68) et les triples (9).
Rejoint par Le Nouvelliste, Brown, visiblement frustré, s'est montré avare de commentaires. 
«Je suis très déçu. Je pense avoir toujours démontré mon désir de jouer à Trois-Rivières, mais ce sont des choses qui arrivent quand il y a des changements d'entraîneurs», s'est-il contenté de dire.
Ses fans, eux, n'ont pas ménagé la direction des Aigles. Sur la page Facebook de l'équipe, des dizaines d'amateurs ont exprimé leur mécontentement à l'idée de voir partir l'un de leurs favoris.
Même si les signatures de Matthew Rusch, Daniel Mateo et Javier Herrera envoyaient un message assez clair quant aux intentions des Aigles de ne pas renouveler l'entente avec Brown, les partisans entretenaient l'espoir qu'il soit de retour dans l'uniforme rouge et blanc. Le directeur général René Martin en est bien conscient.
«La vérité, c'est que les gens auraient été autant déçus qu'on perde Matthew, Daniel ou Javier. Nous ne pouvions pas garder nos quatre vétérans. On ne remerciera jamais assez Steve pour tout ce qu'il a apporté à l'équipe, mais nous avons besoin d'un changement sur le plan du leadership. En quatre ans, mis à part la fin de la saison 2015, notre récolte de victoires est décevante.»
Stanton a pris la peine de discuter avec les actionnaires des Aigles afin de leur exposer son point de vue. Il a d'ailleurs essayé d'échanger Brown à une autre équipe de la Ligue Can-Am, sans succès. Il a aussi cogné aux portes des organisations de la Ligue de l'Atlantique ainsi que de l'Association américaine. Même résultat.
Il ne serait toutefois pas surprenant que Brown se trouve du boulot rapidement, certaines équipes étant plus intéressées à l'enrôler de cette manière plutôt que de devoir sacrifier un joueur. 
«Ce n'est pas un hasard si on le libère maintenant. Nous souhaitons donner une chance à Steve de se faire valoir ailleurs», explique René Martin.
À la recherche d'un lanceur
De son côté, T.J. Stanton comprend le désarroi des amateurs, mais jure qu'il a pris cette décision afin de renforcer le potentiel du club. Il ne cache pas son intérêt à dénicher un lanceur de la trempe de Matthew Rusch afin d'épauler son as partant, qui ne rajeunit pas (33 ans).
«Mon objectif, c'est d'aligner le meilleur club de lanceurs partants dans toute la ligue, mentionne Stanton. En laissant aller un vétéran, ça me donne plus de flexibilité pour tenter de trouver ce fameux lanceur.»
Les équipes de la Can-Am ont droit à quatre vétérans et deux autres porte-couleurs au statut LS-5, c'est-à-dire des joueurs misant sur plus de cinq ans d'expérience, mais moins de six années jouées dans le baseball indépendant ou affilié.
S'ils ont trois joueurs LS-5, ils ne peuvent pas avoir plus de trois vétérans. Or, il semble que le receveur Kyle Lafrenz serait le prochain à s'entendre avec les Aigles. Celui-ci détiendra le statut LS-5 cet été.
«On vit avec les règlements de la Can-Am, poursuit Stanton. Steve était un bon leader, comme Rene Leveret l'était à Québec il y a quelques années. Pourtant, les Capitales ont quand même pris la décision de s'en départir et je pense que ç'a été bon pour eux de se renouveler. C'est comme ça que ça fonctionne dans le baseball indépendant.»
Boucher de retour à Ottawa
L'annonce des Aigles concernant Steve Brown est survenue au même moment où, à Ottawa, les Champions confirmaient le retour du Gatinois Sébastien Boucher. L'ancien des Capitales, qui a maintenu une moyenne au bâton de ,291 l'an dernier, en sera à sa troisième campagne avec la formation de son patelin.