Steve Bégin est un exemple de courage et de ténacité.

Steve Bégin intronisé

Trois-Rivières — Un des joueurs du Canadien parmi les plus appréciés des partisans durant la décennie 2000, un grand canotier et pionnier du ski de fond de compétition, une sommité du monde du judo et un ex-athlète qui a déjà été détenteur de 40 records provinciaux: le Temple de la renommée sportive intronisera quatre nouveaux membres samedi matin, au Club de golf Du Moulin du secteur Saint-Louis-de-France.

Steve Bégin (hockey), Alex Legrow (multisports), Yves Landry (judo) et Dave Hill (athlétisme) recevront tous l’ultime honneur du milieu sportif régional.

Coup d’oeil sur des carrières ponctuées de succès.

Steve Bégin

Sa fougue contagieuse aura caractérisé son séjour avec le Canadien de Montréal. Qui ne se souvient pas de ses mises en échec percutantes en séries éliminatoires contre les Bruins de Boston?

Avant de rejoindre le CH, Bégin aura dû trimer dur pour atteindre son rêve. Élevé au sein d’une famille monoparentale dans un logement social de Trois-Rivières, il se fait d’abord remarquer avec les Estacades midget AAA de Cap-de-la-Madeleine, avant de poursuivre sa route dans la LHJMQ avec les Foreurs de Val d’Or, avec lesquels il gagnera la Coupe du Président en 1998.

Plus tard, il gagnera aussi la Coupe Calder avec les Flames de Saint-Jean. Dans la LNH, il aura évolué pour le Canadien, les Flames de Calgary, les Stars de Dallas, les Bruins de Boston et les Predators de Nashville. Il a pris sa retraite en 2014, puis a démarré une entreprise en génie civil à Trois-Rivières.

Alex Legrow a créé le Fonds Jean-Pierre-Petit il y a une quinzaine d’années.

Le pavillon de la patinoire des Canadiens de Montréal, située à quelques pas de son quartier natal, porte son nom.

Alex Legrow

Né à Sudbury et aujourd’hui âgé de 76 ans, M. Legrow a touché au ballon sur glace, au hockey, au ski de fond, au monde du canot, à la course à pied, à l’athlétisme, au curling ainsi qu’au volleyball... entre autres!

Professeur d’anglais et d’éducation physique, il fut l’un des pionniers du ski de fond compétitif. Sur l’eau, plusieurs se souviennent de ses 17 participations à la Classique internationale de canots de la Mauricie en C-2... et de la quinzaine d’autres en rabaska.

Très impliqué dans sa communauté, Alex Legrow a créé en 2005 le Fonds Jean-Pierre-Petit, après le décès de son ami. Les profits engrangés par cette fondation soutiennent les domaines de la neurochirurgie et de la neurologie à Trois-Rivières. Le neurochirurgien Alain Bilocq est d’ailleurs l’un de ses principaux alliés, avec d’autres bénévoles.

Yves Landry

La passion qui animait Yves Landry dès le début de l’adolescence ne l’a jamais quitté: il aura consacré une importante partie de sa vie au judo.

Champion canadien étudiant dès ses 18 ans, il a voyagé jusqu’au Japon afin de se parfaire dans son sport. Trois fois champion provincial, il avait réalisé l’exploit de remporter la médaille de bronze aux qualifications olympiques, et ce en dépit d’une épaule disloquée!

Le judoka Yves Landry, une sommité de son sport.

Le début de ses études en 1977 ne l’a pas empêché de demeurer dans l’univers du judo, comme en témoignent ses implications comme entraîneur adjoint d’Équipe Québec. Plus tard, il présidera la commission provinciale des grades, en plus de cofonder le club Seikidokan de Trois-Rivières.

Président de Judo Mauricie, juge de kata international, nomination au Temple de la renommée de Judo Québec et l’obtention de son sixième dan font de lui une figure de proue nationale du dojo.

Dave Hill

Parce qu’il vit au Texas depuis plusieurs années, Dave Hill reste une personnalité moins connue que d’autres dans la région. Pourtant, son parcours sur les pistes d’athlétisme lui assure une place parmi les grands, lui qui est un olympien des Jeux de Montréal.

De 1967 à 1978, il a battu 40 records du Québec, en plus de se démarquer à l’échelon national. Il a aussi connu un bon stage universitaire dans la NCAA, en Illinois. Son record provincial sur la distance du 1500 m (3:39,20) aura tenu pendant 33 ans, celui au mille (3:55,89) durant 38 ans!

Hill a été sacré athlète canadien de l’année en compétition sur piste en 1977, après les Championnats du monde. Il aurait sans doute pu viser d’autres grands objectifs, notamment aux Jeux olympiques, mais des blessures répétées devaient le forcer à prendre sa retraite du sport amateur de haut niveau avant les Jeux du Commonwealth de 1978, à seulement 25 ans.

Ceci dit, il aura été un excellent athlète au fil d’une carrière qui l’aura conduit aux États-Unis et en Europe.

Dave Hill, lors de sa participation aux Jeux de Montréal.

144 intronisés

L’arrivée de ces quatre Trifluviens porte à 144 le nombre d’intronisés au Temple de la Mauricie.

Les cérémonies débuteront samedi à 11 h.

La présidence d’honneur a été confiée à la golfeuse Debbie Savoy-Morel, elle-même immortalisée en 2010.