Mathieu St-Pierre a pris le huitième rang en Pologne.

St-Pierre huitième en Pologne

SPORTCOM — Seul athlète québécois en action dans une finale vendredi à la Coupe du monde de canoë-kayak et de paracanoë-kayak de vitesse, Mathieu St-Pierre s’est classé huitième de la finale VL2 200 m.

Le para-athlète de Shawinigan a parcouru la distance en un temps de 56,318 secondes pour ainsi accuser un retard d’un peu moins de 2 secondes sur le gagnant, le Russe Roman Serebryakov (54,322 secondes).

Chez les autres Québécois en action, la Trifluvienne Laurence Vincent-Lapointe et l’Ontarienne Katie Vincent ont remporté leur vague de qualification du C2 500 m. Elles passent automatiquement à la finale qui aura lieu dimanche.

En K2 1000 m masculin, le Trifluvien Vincent Jourdenais et Brian Malfesi ont été les quatrièmes plus rapides de leur vague remportée par des Danois. Ils accèdent donc aux demi-finales.

Le K2 500 m féminin formé que Lisa Bissonnette et de sa partenaire Courtney Stott a pour sa part fini cinquième de sa demi-finale. Une place l’attend en finale B dimanche. Bissonnette et Stott étaient de retour sur l’eau en compagnie de Michelle Russell et de Madeline Schmidt en ronde de qualification du K4 500 m. Le quatuor canadien a fini troisième, ce qui a été suffisant pour passer en demi-finale. Finalement, Pierre-Luc Poulin a fait équipe avec Mark De Jonge, Nicholas Matveev et Simon McTavish pour prendre le deuxième rang de leur demi-finale du K4 500 m. Le bateau canadien termine à 0,412 seconde du premier rang occupé par les Français, automatiquement qualifiés pour la finale.

Les compétitions reprendront samedi avec la présentation de plusieurs finales.