Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
L’équipe du centre Physi-K met sur pied un nouveau groupe de course à pied, la «gang de trotteurs», destiné spécifiquement à encadrer les nouveaux adeptes de cette discipline. Sur la photo, on retrouve Billy Angers, Audrey Courteau et Myrianne Courteau.
L’équipe du centre Physi-K met sur pied un nouveau groupe de course à pied, la «gang de trotteurs», destiné spécifiquement à encadrer les nouveaux adeptes de cette discipline. Sur la photo, on retrouve Billy Angers, Audrey Courteau et Myrianne Courteau.

Une «gang de trotteurs» pour tous

Mathieu Lamothe
Mathieu Lamothe
Le Nouvelliste
Article réservé aux abonnés
Habitée par une volonté de démocratisation de l’activité physique, l’équipe du centre Physi-K met sur pied un nouveau groupe de course à pied, la «gang de trotteurs», destiné spécifiquement à encadrer les nouveaux adeptes de cette discipline.

Notant une hausse de popularité pour cette activité depuis le début de la pandémie, l’entreprise trifluvienne fondée en 2012, qui offre des services d’encadrement et d’évaluation visant une remise en forme, a donc décidé d’aller de l’avant avec ce projet.

«Pour certaines personnes, ça peut être intimidant de se mettre à la course à pied. Ce que l’on veut, c’est bien les outiller et leur offrir une ‘‘gang’’, un réseau social pour se développer. Ça ne sera pas axé du tout sur la performance. C’est beaucoup plus pour promouvoir les habitudes de vie que pour battre des records», explique la propriétaire et kinésiologue de formation, Myrianne Courteau.

Cette dernière martèle que les activités et l’encadrement que son entreprise offre sont ouverts à tous, peu importe leur forme physique ou leur passé athlétique.

«Certains croient que pour commencer à courir, il faut être capable de faire 10 kilomètres en moins d’une heure. Ce n’est vraiment pas ça en fait», poursuit-elle.

Chacune des personnes inscrites aura droit à une évaluation individuelle préliminaire et bénéficiera par la suite d’un encadrement personnalisé lors des entraînements.

«Comme ce sera des petits groupes d’un maximum de 12 personnes, l’entraîneur pourra vraiment être attentif aux besoins de chacun. Que ce soit pour les gens qui sont rendus à faire des intervalles de vitesse ou de l’alternance marche et course, ça sera correct pour tout le monde», ajoute Mme Courteau.

Les inscriptions sont déjà en branle et les activités en groupe commenceront le 20 avril. Les personnes intéressées peuvent obtenir de l’information en se rendant au https://www.physi-k.com.