Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Il est déjà possible de frapper des balles à quelques endroits dans la province.
Il est déjà possible de frapper des balles à quelques endroits dans la province.

Êtes-vous prêts à frapper vos balles?

Isabelle Gagnon
Isabelle Gagnon
Collaboration spéciale
Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / Après quelques jours de température douce, la neige a déjà fondu à bien des endroits au Québec, pour laisser place à de petites surfaces gazonnées, rimant avec sports d’été. Depuis le déconfinement au niveau des gymnases «de pratique», certains sports reprennent de la vigueur après avoir été sur le frein depuis plusieurs mois. Avec le maintien malgré tout des règles sanitaires dans la pratique des sports, plusieurs adeptes de golf et de tennis se réjouissent de retrouver leurs bâtons et leur raquette. Étant donné que ces deux disciplines offrent d’innombrables possibilités sécuritaires de pratique malgré les restrictions, on peut y compter de nombreux nouveaux adeptes.

Concrètement, certains champs de pratique de golf présentent déjà des files d’attente impressionnantes de mordus qui souhaitent rattraper le temps perdu.

Michel Martin (professionnel au Golf du Moulin et propriétaire d’un simulateur de golf intérieur (ProSim) et Steve Landry (directeur du Club de Golf du Moulin ainsi que directeur chez ProSim), deux spécialistes, sont du même avis: avec l’enthousiasme du retour à la pratique, les gens se laissent emporter et commencent leur saison en lion… sans préparation.

Ils martèlent qu’un préambule des aspects musculaires et cardiovasculaires devrait être au menu afin d’être mieux préparés et de prévenir les blessures. Pratiquer le golf comporte des mouvements pouvant être complexes pour le corps humain tels que la rotation du tronc et des amplitudes articulaires prononcées infligeant à la nature humaine un lot de petits défis. De plus, l’élan de golf est un mouvement très court qui demande précision et force instantanée (vitesse). Exécuté une fois, ce type de mouvement à lui seul pourrait ne pas blesser. Mais comme ce geste est répété de nombreuses fois, c’est important de créer les adaptations au corps avant la saison et même tout juste avant une partie de golf entre amis pour ne pas avoir de mauvaises surprises. Du côté du tennis, même son de cloche auprès d’un de nos pros de Trois-Rivières, Charles Loranger, nouvellement directeur général de Tennis 3R. «La pandémie n’a pas représenté que du négatif! Depuis la réouverture du centre, les terrains font salle comble.»

En tant que spécialiste qui a connu toutes les étapes de progression comme athlète, il parle également d’un retour progressif pour ces adeptes qui attendaient impatiemment ce moment. Afin d’éviter les blessures, il suggère en prévention d’avoir fait des exercices de renforcement et de mobilité articulaire pour éviter les blessures communes liées au tennis telles que les problèmes inflammatoires au niveau des épaules, du dos et des genoux. « Comme le tennis est un sport où les muscles sollicités sont majoritairement antérieurs du corps, on recherchera un équilibre pour limiter une surutilisation en travaillant a priori les muscles postérieurs . Il ajoute que pour apprécier davantage le jeu, la composante cardiovasculaire (aérobie de base) ainsi que le travail en variation d’intensité sont fortement recommandés comme préparation avant de débuter.

Dans ces deux disciplines, les recommandations des entraîneurs et des professionnels s’identifient principalement à l’apprentissage et l’affûtage d’une bonne technique, la préparation physique musculaire et aérobique avant le début officiel de la saison et l’utilisation d’un équipement adéquat selon le niveau du golfeur et du joueur de tennis. Cette combinaison optimale permettra de mieux évoluer, sans se blesser, pour chaque discipline.

Préparation pour le golf

Que vous ayez commencé à frapper des balles ou non, il est bénéfique de travailler votre jeu par un travail physique pouvant être fait directement de la maison. Grâce à diverses séries d’exercices de renforcement musculaire, de stabilisation (gainage), de coordination, d’amélioration de votre flexibilité et mobilité articulaire, vous aurez des clés pour être meilleur! Ce sport amenant des mouvements complexes à la pratique sollicitera plusieurs régions du corps conjointement. On ne doit pas négliger les bienfaits d’un bon cardiovasculaire qui permettra aux athlètes de mieux récupérer d’un sport d’endurance par des efforts prolongés (exemple, partie de 18 trous).

Idéalement, cette préparation serait optimale si elle était commencée cinq à six semaines avant le début des premières frappes de golf. À considérer, autant pour les débutants que les experts, un bon échauffement avant chaque partie de golf est digne d’une meilleure performance personnelle et diminue les chances de blessures. Les spécialistes de golf favorisent également un retour progressif et raisonnable du nombre de balles ainsi que la vigueur à effectuer le mouvement en début de saison, erreur qui malheureusement se produit régulièrement à chaque début de saison. Prendre la peine de faire réviser sa technique par un pro pourrait grandement aider à cette réussite.

Préparation pour le tennis

Les premières recommandations pour la reprise du jeu sont de suivre le tennis progressif, prôné par Tennis Québec. La fédération propose de jouer sur des surfaces de moitié de terrain pour débuter, de poursuivre après quelques entraînements sur un jeu occupant les trois quarts de terrain jusqu’à utiliser le terrain entier. En plus des différentes dimensions, l’utilisation de balles à différents niveaux de rebonds faciliterait la progression. Quelques semaines auparavant, avoir fait du travail cardiovasculaire de base, suivi d’efforts avec des variations d’intensité s’avère un bon plan d’action en guise de préparation. Tout comme le golf, le tennis impose des mouvements de rotation de tronc, en plus de déplacements latéraux rapides. Sachant que de nombreuses blessures aux épaules, aux coudes, aux genoux et au bas du dos sont courantes, ce travail préventif en stabilisation, de coordination et de renforcement s’avère primordial. Avec les règles sanitaires en vigueur, le jeu en simple, à moins de jeux entre bulles familiales, impose plus de déplacements sur de plus grandes superficies, avec déplacements multidirectionnels, impliquant une bonne vitesse de déplacement. Cette préparation est donc essentielle pour réduire ce stress infligé au corps.

Pour apprécier votre saison autant au golf qu’au tennis, voici des conseils pratiques qui sont accessibles pour tous.

Bonne préparation!