Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Olivier Nadeau a terminé au premier rang des marqueurs chez les Cataractes.
Olivier Nadeau a terminé au premier rang des marqueurs chez les Cataractes.

Cataractes : Bourque et Nadeau s’occupent du laissez-passer

Steve Turcotte
Steve Turcotte
Le Nouvelliste
Article réservé aux abonnés
Les Cataractes ont mérité deux semaines de congé avant d’entreprendre les séries.

Grâce à une victoire de 7-1 signée aux dépens des Saguenéens de Chicoutimi vendredi soir à Victoriaville, les hommes de Ron Choules terminent au deuxième rang de leur section, une position qui offre un laissez-passer au premier tour des séries qui s’amorce dès mercredi dans les deux divisions de la ligue basées au Québec.

Les Cataractes ont eu un petit coup de pouce des Saguenéens dans leur quête. Assurés de terminer au premier rang de leur division, les Saguenéens ont choisi de reposer leur portier vedette Alexis Shank, et ils ont livré une prestation correcte, sans plus.

Lessivés la veille face aux Tigres, les Shawiniganais en ont profité pour se remettre sur les rails. C’est le gros trio de l’équipe qui a fait l’essentiel des dommages en attaque. Le capitaine Mavrik Bourque a inscrit le premier but durant un avantage numérique en première période. Puis Olivier Nadeau a fait la différence en deuxième avec un doublé réussi dans son bureau, c’est-à-dire dans l’enclave tout près du gardien adverse.

En avance 3-1 après 40 minutes, les Cataractes ont scellé l’issue de la soirée grâce à un filet de Marc-Antoine Pépin en début de troisième. À partir de là, les Saguenéens ont abdiqué, offrant un pique-nique à leurs rivaux. Nadeau a sauté sur l’occasion pour compléter son truc du chapeau. Son trio a amassé 11 points vendredi soir!

«Ça n’a pas été facile jeudi face aux Tigres mais on a fini ça en beauté. Cette deuxième place nous assure d’aller en deuxième ronde des séries, je pense qu’on peut être fier de ça. Allons maintenant se préparer pour ce qui nous attend. On s’en va dans la bonne direction, et on sait qu’on a encore des détails à travailler. Personnellement, j’ai confiance que ce groupe peut se rendre jusqu’au bout», livrait le capitaine Mavrik Bourque, qui termine la saison avec 43 points en 28 matchs, deux de moins que le meneur de l’équipe, Nadeau.

«Je suis très content de ce match. On a eu de petits meetings aujourd’hui. On a dédié ce match à nos deux vétérans de 20 ans, Justin Bergeron et Isiah Campbell, et les gars ont répondu à l’appel. C’est vrai qu’il n’y avait pas d’enjeu pour les Saguenéens ce soir, mais ça n’enlève rien à notre performance. Notre jeu de puissance a marché, notre désavantage numérique aussi. Tout notre monde part de Victoriaville avec le sourire aux lèvres», indiquait pour sa part Ron Choules, en relevant la performance de son portier Antoine Coulombe, agressif devant son filet. «Je m’en doutais, quand je lui ai dit qu’il allait affronter les Saguenéens hier. Puis ce matin, il semblait très concentré. Il a été très solide.»

Choules se disait satisfait de sa première campagne à la barre des Cataractes. «Sans manquer de respect aux autres divisions, on jouait dans la division la plus compétitive de la ligue. Chaque match était un défi. Chaque club est bien dirigé. Une saison de 21 victoires pour une équipe comme nous qui a besoin de confiance, c’est très bien. Maintenant, il faut maximiser le temps devant nous pour se préparer à ce qui nous attend. Il y a des détails dans notre jeu à prendre soin au cours des prochains jours.»

Dans l’autre camp, les Saguenéens avaient surtout hâte de rentrer à la maison. «On a accordé seulement six chances de marquer en deux périodes», expliquait Yannick Jean en indiquant qu’à son avis, c’est l’opportunisme des Cataractes qui avait fait la différence. «En 3e période, il n’y avait plus d’enjeu, à part éviter les blessures.»