Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Patrice Deltell a joué et a dirigé en Europe, mais il est établi en Mauricie depuis près d’une décennie.
Patrice Deltell a joué et a dirigé en Europe, mais il est établi en Mauricie depuis près d’une décennie.

Basketball: les Électriks engagent Patrice Deltell

Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste
Article réservé aux abonnés
On peut dire que Patrice Deltell verra du ballon au cours des prochains mois. Entraîneur-cadre du programme Sport-études de basketball aux Estacades depuis huit ans, le Français d’origine a accepté, dans les dernières semaines, le rôle de nouvel entraîneur de la formation masculine des Électriks du Cégep de Shawinigan.

Détenteur du niveau 4 du Programme national de certification des entraîneurs et diplômé de l’Institut national du sport, Deltell, un ex-professionnel en Europe, dirigera l’équipe de deuxième division de la maison d’enseignement shawiniganaise.

«J’ai constaté qu’on abondait dans le même sens et que nos visions et priorités étaient similaires, soit de recentrer nos pratiques sur la réussite de l’étudiant-athlète, tant académique que sportive et personnelle», mentionne le nouvel homme de confiance des Électriks.

Patrice Deltell, en 2013, alors qu’il venait d’arriver chez les Estacades.

Le responsable des sports au Cégep de Shawinigan, Vincent Clermont, ajoute que le programme désire «reconstruire ses fondations», pour solidifier sa place dans la région.

«Au cours des dernières années, nous avons négligé la place que nous pouvions occuper en région et c’est autour de cet objectif que Patrice et moi, avec l’aide de tous les intervenants, voulons recentrer nos activités.»

C’est pourquoi les Électriks travailleront à concentrer leurs énergies dans le bassin de joueurs de la Mauricie, sur le plan du recrutement. Le prédécesseur de Deltell, Francis Mondou, a accueilli bon nombre de basketteurs en provenance de l’Europe dans les dernières années. Toujours selon leurs dires, les Électriks veulent collaborer davantage avec les acteurs et dirigeants des programmes scolaires de la région.

Chez les filles, les Électriks miseront aussi sur une nouvelle entraîneure en Stéphanie Boisvert, qui était l’adjointe de Matthew Désaulniers depuis sept ans. Elle s’implique aussi au sein du programme des Pionniers de l’école secondaire Du Rocher, à Grand-Mère.