La soirée a été l'affaire du canoë-kayak. Chez les dames, c'est Laurence Vincent-Lapointe qui a eu droit à la précieuse statuette. Elle y prend goût, puisqu'il s'agissait de son quatrième titre dans la catégorie international.

Sport-hommage: le canoë-kayak à l'honneur

Il aura dû attendre 14 ans, mais Gabriel Beauchesne-Sévigny a enfin été exaucé.  Il a remporté son premier Desjardins samedi soir et ce dans la catégorie reine, l'athlète de l'année de niveau international, dans le cadre du gala Sport-hommage Desjardins, qui récompensait la crème du sport de la région.
<p>Gabriel Beauchesne-Sévigny n'était pas présent au gala Sport-hommage Desjardins samedi, mais il a livré un discours émouvant par le truchement d'une vidéo.</p>
Le canoéiste ne pouvait toutefois être sur place à Espace Shawinigan, puisqu'il est en plein camp d'entraînement de ski de fond à Whistler en Colombie-Britannique, lui qui pratique deux disciplines. Il a toutefois livré un discours par vidéo, allocution qui s'est amorcée par un cri de célébration.
«Ça fait 17 ans que je fais ce sport et ça fait 14 fois que je suis nommé, mais c'est la première fois que je gagne. Je veux remercier les gens qui m'ont aidé au travers des années. Disons que la liste s'est allongée avec les 14 discours que j'ai écrit», a-t-il lancé, concluant son adresse aux spectateurs en soulignant qu'il désirait être des Jeux olympiques de Rio en 2016.
La soirée a été l'affaire du canoë-kayak. Chez les dames, c'est Laurence Vincent-Lapointe qui a eu droit à la précieuse statuette. Elle y prend goût, puisqu'il s'agissait de son quatrième titre dans la catégorie international. Mais celui-ci avait un petit quelque chose de spécial, puisque son début de saison n'était vraiment pas à son goût. «Je finis mon baccalauréat cette année et j'avais beaucoup de misère à m'entraîner. Je n'avais eu que trois jours d'entraînement sur l'eau alors que les autres avaient deux ou trois mois. Aux premiers essais (canadiens), j'ai terminé troisième et c'était décevant.»
Elle a toutefois relevé ses manches, pour revenir au sommet et décrocher un titre de championne du monde, en plus de réécrire le livre des records au C1 200 m. Elle a aussi remporté une deuxième statuette pour le titre d'équipe de l'année avec Sarah-Jane Caumartin. «C'est toujours spécial de gagner un Desjardins, mais celui-là a quelque chose de spécial», a-t-elle avoué.
Au chapitre des athlètes canadiens, c'est la jeune Mary-Sophie Harvey qui a eu droit aux honneurs chez les femmes, alors que Marc-Alexandre Gagnon a fait de même du côté masculin. Celui-ci ne s'y attendait pas, même s'il a connu une année cendrillon qui lui aura permis de sortir de l'ombre des Vincent-Lapointe et Beauchesne-Sévigny. «J'ai tout le temps été borderline. Chez les seniors, ça tout le temps été plus difficile, mais j'espérais que ça allait payer, et cette année, ç'a vraiment payé. J'embarque maintenant dans un processus olympique.»
La domination du Club de canoë-kayak de Trois-Rivières s'est poursuivie chez les meilleurs athlètes québécois puisque Olivier Courchesne a remporté le titre d'athlète de l'année. Le kayakiste avait gagné l'or aux K-1 200 m et 1000 m aux Jeux du Québec et au championnat provincial. 
Chez les dames, c'est sans surprise que Marie-Ève Gélinas a obtenu la palme pour ses performances en tir à l'arc. À vrai dire, Gélinas a survolé le domaine cette année, en remportant toutes les compétitions auxquelles elle a pris part. Elle s'est elle-même surprise en décrochant un poste sur l'équipe québécoise en vue des Jeux du Canada. «On ne s'attendait pas à ça, souligne le père de la jeune fille. On savait qu'elle allait bien performer et on se disait que si elle se classait deuxième, ce serait une très belle expérience pour elle d'avoir vécu les qualifications. À 13 ans, elle va se pointer le nez face à des 21 ans et moins. C'est la plus jeune de l'histoire du Québec en arc recourbé.»
Les gagnants de la soirée
Athlète masculin de niveau international
Gabriel Beauchesne-Sévigny, canoë
Athlète féminine de niveau international
Laurence Vincent-Lapointe, canoë
Athlète masculin de niveau national
Marc-Alexandre Gagnon, kayak
Athlète féminine de niveau national
Mary-Sophie Harvey, natation
Athlète masculin de niveau québécois
Olivier Courchesne, kayak
Athlète féminine de niveau québécois
Marie-Ève Gélinas
Entraîneur de développement par excellence
Kathleen Rudisel, gymnastique
Entraîneur par excellence
Éric Bédard, patinage de vitesse
Équipe mineure par excellence
Équipe K-4 midget, kayak
Événement par excellence de niveau interprovincial, canadien ou supérieur
Défi soccer Énergie de Shawinigan
Événement par excellence de niveau régional, interrégional ou provincial
2e sélection provincial de gymnastique division 2
Officiel par excellence
Guillaume Labonté, hockey
Athlète senior par excellence
Alain Deschênes, triathlon
Athlète par excellence ayant un handicap
Jean-Sébastien Auger, athlétisme
Administrateur bénévole par excellence
Sylvie Pronovost, biathlon
Bénévole par excellence
Gérard Michaud, tir