Sport-Hommage: l'année des olympiens

Les olympiens Marie-Ève Nault et Alex Genest ont été désignés athlètes de l'année de niveau international, samedi, lors du 31e Gala Sport-hommage Desjardins, qui était présenté à Espace Shawinigan.
Alex Genest, natif de Lac-aux-Sables.
En cette année de grands événements au Centre-Mauricie, les membres du jury de sélection ont aussi souligné le succès de la Coupe Memorial et de la 47e Finale provinciale des Jeux du Québec, tandis que l'entraîneur des Cataractes, Éric Veilleux, a été nommé Entraîneur de l'année.
Retenu à Baie-Comeau où son équipe, le Drakkar, jouait vendredi et hier, Veilleux s'est exprimé par vidéo, remerciant notamment l'organisation des Cataractes, «et surtout les joueurs, sans qui rien n'aurait été possible».
Pour Marie-Ève Nault et Alex Genest, il s'agissait d'un premier trophée dans la catégorie Athlète par excellence de niveau international, même s'ils ont tous deux remporté un Desjardins dans d'autres catégories auparavant.
Médaillée de bronze avec l'équipe canadienne de soccer, Nault succède à la canoéiste Laurence Vincent-Lapointe, qui avait remporté le titre en 2011 et 2012. «C'est une belle reconnaissance, disait-elle. Ça démontre que les gens sont intéressés à suivre ma carrière.»
Elle se disait toujours étonnée de voir les retombées de sa médaille de bronze aux Jeux olympiques. «C'est surprenant l'ampleur qu'une médaille peut prendre. En la gagnant, je réalisais un rêve; je ne pensais pas au-delà de ça. Mais aujourd'hui, ça ajoute une certaine valeur à la médaille de constater que les gens étaient là pour nous supporter.»
De son côté, Genest a participé au 3000 m steeple-chase à Londres. Absent de la cérémonie, il a néanmoins transmis un message, en se disant honoré de représenter la Mauricie sur la scène internationale. «Quand j'étais sur la ligne de départ aux Jeux de Londres, j'ai eu une pensée pour les gens de la Mauricie qui m'ont supporté dans ma carrière, indiquait-il. Je me voyais sur la piste Marcel-Jobin, où mon rêve a pris forme.»
Soulignons que l'autre athlète de la Mauricie qui a participé aux Jeux de Londres, le boxeur Simon Kean, était également en nomination dans cette catégorie.
Au niveau québécois, les succès de la Mauricie lors des Jeux du Québec ont trouvé leur écho dans le choix des athlètes par excellence: Alex Tourigny-Plante (athlétisme) du côté masculin et Marie-Laurence Godin (natation) chez les filles. Tourigny-Plante est d'ailleurs reparti avec deux trophées Desjardins, puisqu'on a considéré ses records du Québec et du Canada au 400 mètres intérieur comme l'Exploit de l'année.
«Sans les Jeux du Québec à Shawinigan, je n'aurais pas pu me démarquer comme ça, estime-t-il. J'ai eu vraiment une belle année; de repartir avec deux trophées, c'est une super belle soirée!»
De son côté, Godin, qui a remporté quatre médailles aux Jeux du Québec en natation (deux d'or et deux d'argent), se disait un peu énervée d'aller chercher son trophée devant tant de convives. «C'est une année dont je vais me souvenir!», souriait-elle.
Pour rester dans le monde de l'athlétisme, soulignons que Éric Chamberland, entraîneur-chef au club Zenith, où il dirige notamment Tourigny-Plante, a été choisi Entraîneur de développement par excellence. «J'ai été en nomination à quelques reprises au Gala de la Fédération québécoise d'athlétisme, sans jamais gagner, racontait-il. Mais je suis encore plus fier de ce trophée-ci, parce que ça regroupe tous les sports. J'avais l'année pour espérer y croire, mais quand je voyais les candidatures des autres coachs, j'étais moins sûr... C'est une petite tape dans le dos pour commencer l'année.»
Sur la scène canadienne, le capitaine des Cataractes, Michaël Bournival, a été désigné Athlète masculin par excellence. Retenu à Toronto où son équipe, les Bulldogs d'Hamilton disputaient un match, le joueur de Shawinigan était représenté par sa mère, Céline Milot.
«On a toujours appuyé les Cataractes, racontait-elle, mais on ne pensait jamais que notre gars allait jouer pour eux. Voir notre garçon de Shawinigan lever la Coupe Memorial à Shawinigan, c'est un rêve mémorable pour nous.»
Chez les filles, cet honneur est allé à la nageuse Mary-Sophie Harvey, qui l'avait déjà emporté, l'an dernier, au niveau québécois. «Je m'y attendais moins cette année!, souriait-elle. Plus ça avance, plus ça se corse entre les athlètes. Je suis surprise, mais heureuse. J'ai eu une bonne année.»
Une autre qui a eu une «bonne année», la présidente du comité organisateur de la 47e Finale provinciale des Jeux du Québec, Pierrette Jacob, a été désignée Administrateur bénévole par excellence, en plus de recevoir le Desjardins pour la Finale des Jeux du Québec, choisie événement régional, interrégional ou provincial.
«J'espère que tout le monde au Québec sait que Shawinigan peut accueillir des événements de grande ampleur», disait-elle. Elle a aussi lancé un message aux jeunes, pour les inciter à s'impliquer sur des conseils d'administration.
La surprise de la soirée est venue du choix de l'Équipe par excellence, alors que les membres du jury ont opté pour l'équipe de soccer masculin des Patriotes de l'UQTR. L'entraîneur Pierre Clermont et ses joueurs étaient plutôt surpris... «J'étais convaincu que les Cataractes allaient l'emporter, avouait-il. Mais, d'un autre côté, on a écrit deux pages d'histoire dans le même championnat canadien, remporter une première victoire, et remporter une médaille.»
Le capitaine de l'équipe, Jean-François Fournier, abondait dans le même sens. «On a écrit une page d'histoire de l'équipe, et j'espère que ça incitera les jeunes de la région à pratiquer ce sport-là.»
Soulignons enfin que le Coup de coeur du jury a été décerné à Luc Grondin pour la détermination dont il a fait preuve en complétant le difficile triathlon Ironman d'Hawaii malgré une blessure à la jambe qui l'a obligé à marcher les 42 kilomètres du marathon, et ce, après avoir parcouru 180 km en vélo.
Médecin de formation, Grondin a exhorté les gens de tout âge à s'adonner à l'activité physique. «Bougez! Bougez! Bougez!, lançait-il. À tous les jeunes: vous avez un environnement pour vous dépasser, mais aux plus vieux, vous vous êtes oubliés. Vous avez oublié les bénéfices de l'effort physique. Bougez; vous allez être des modèles pour les jeunes, et vous allez éviter les maladies!»
Les convives présents à Espace Shawinigan se sont levés pour lui accorder une ovation debout. C'est déjà ça...