Marc-Antoine Lemay (à droite) a mis fin à son stage collégial avec une deuxième conquête du Bol d’or en trois ans pour les Cougars du Collège Champlain-Lennoxville. On le voit en compagnie de Shawn Boucher, l’un des nombreux joueurs de la Mauricie évoluant avec les Cougars.

Marc-Antoine Lemay finit ça en beauté

TROIS-RIVIÈRES — Marc-Antoine Lemay a accroché samedi une autre médaille d’or à son cou, une deuxième en trois ans avec les Cougars du Collège Champlain-Lennoxville. Pour lui, il n’y a pas plus belle façon pour mettre fin à un stage collégial qu’il n’est pas prêt d’oublier.

Le joueur de centre de la ligne offensive pour Lennoxville s’est encore une fois distingué, cette année, au sein du réseau de compétition le plus relevé du niveau collégial au Québec. Nommé sur l’équipe d’étoiles de la division 1 à sa position, Lemay figure parmi les acteurs clés d’une offensive ayant généré 289 points pendant le calendrier régulier.

Avec huit victoires en neuf matchs, les Cougars ont terminé la campagne au deuxième rang, avant de connaître un parcours sans faille lors des éliminatoires. Ils ont d’ailleurs gardé le meilleur pour la fin: une victoire de 36-0 au Bol d’or, samedi à Montréal, contre Vanier!

«Tout roulait pour nous en finale, notre défensive ne leur a jamais donné la moindre chance», explique le grand gaillard, pas peu fier de boucler la boucle avec un autre triomphe. Car en plus des deux victoires en trois ans au Bol d’or de ses Cougars, il a remporté le Championnat mondial junior de football, à l’été 2016 en Chine.

Ça lui confère une bonne moyenne de succès. «J’ai pris de la confiance depuis trois ans. Comme joueur de centre, c’est important d’imposer un certain leadership sur le reste du groupe. Ça n’a jamais été difficile de se motiver ici à Lennoxville, car tu sens que tu fais partie d’une grande famille qui dépasse les cadres de l’équipe actuelle.»

Lemay aura été capitaine d’équipe pendant deux ans. Dès l’an prochain, il poursuivra sa carrière d’étudiant-athlète avec les Carabins de l’Université de Montréal. «Comme lors de ma visite à Lennox il y a quelques années, j’ai eu un coup de foudre pour Montréal. Je suis convaincu que je retrouverai le même esprit qu’avec les Cougars.»

Toutes les universités du Québec ont contacté l’ancien porte-couleurs du Vert et Or du Séminaire Saint-Joseph. À l’image de son entrée au collégial, il fait parler de lui. À sa sortie du secondaire, il aurait pu se joindre aux Diablos, mais le congédiement de Martin Croteau avait créé un vide avant l’embauche d’Olivier Turcotte-Létourneau.

«Durant mon hiver de secondaire 5, c’était assez tranquille au Cégep de Trois-Rivières et ça m’a juste conforté dans ma décision de choisir Lennoxville. Je ne sais pas ce qui serait arrivé, mais je peux dire que j’avais déjà un gros penchant pour les Cougars.»

La suite lui aura donné raison. Lemay a gagné le Bol d’or, samedi à Montréal, entouré de plusieurs Mauriciens: Shawn Boucher, Thomas Trottier, Zachary Lavergne, Jérémie Bérubé, Uriel Kalenga et Laurent Rioux.