Audrey-Anne Le Sieur et Guillaume Jacques ont brillé lors du Grand Prix de tir du Canada à Toronto en remportant les grands honneurs de la compétition.

Le Sieur et Jacques épatent à Toronto

TROIS-RIVIÈRES — La Mauricie a volé la vedette lors du Grand Prix de tir du Canada présenté à Toronto alors que deux de ses représentants, Audrey-Ann Le Sieur et Guillaume Jacques, ont remporté les grands honneurs.

Au tir à la carabine, Jacques a particulièrement épaté en s’imposant dans la classe ouverte, même s’il est toujours d’âge junior. Après avoir pris le quatrième rang de la phase préliminaire, le représentant du Club sportif de la Mauricie a brillé lors de la finale pour s’imposer de justesse. «L’ambiance était incroyable. Tout le monde l’encourageait», mentionne son entraîneur, Gérard Michaud, tout en soulignant la contribution du Club sportif et du CREEM pour la participation à cette compétition.

Outre cette médaille d’or, Jacques a aussi ajouté le bronze lors du volet individuel chez les juniors en plus de mériter l’argent lors de l’épreuve par équipe chez les juniors.

Ces résultats sont de bon augure en vue du prochain grand rendez-vous à l’agenda de Jacques. En mai, il participera à une tranche de la Coupe du monde, à Fort Benning, aux États-Unis. De bons résultats pourraient même lui ouvrir les portes de l’équipe canadienne qui participera aux Jeux olympiques de la jeunesse cet automne à Buenos Aires, en Argentine.

De son côté, Le Sieur a aussi livré la marchandise lorsque l’enjeu s’est corsé. Après une ronde préliminaire qualifiée de «correcte, sans plus» par son entraîneur, la spécialiste du tir au pistolet a rehaussé son niveau en finale pour distancer ses sept rivales de la catégorie ouverte. Le Sieur a aussi mis la main sur l’argent lors de l’épreuve par équipe en compagnie de Caroline Dion et Geneviève Dion. Cette dernière a aussi décroché l’argent dans le tableau individuel junior.

Daniel Barbeau a complété la récolte mauricienne dans la métropole canadienne, avec l’or chez les vétérans. Quant à la jeune Charlotte Baril, elle a été en mesure d’acquérir une précieuse expérience lors de cette compétition qui regroupait quelque 150 tireurs du Canada, des États-Unis, de l’Allemagne, de l’Inde et de la Jamaïque.