Ariane Grenier a brillé lors du Championnat canadien de taekwondo et son retour à la compétition laisse entrevoir d’autres beaux moments, selon son entraîneur Pascal Boisvert.

Le retour d’Ariane Grenier

TROIS-RIVIÈRES — La Mauricie compte maintenant deux championnes canadiennes de taekwondo olympique.

Après Viviane Tranquille du club Performance chez les seniors, Ariane Grenier s’est hissée au sommet de sa catégorie (junior, 68 kg et plus) en fin de semaine, lors des finales nationales à Ottawa.

La protégée de Pascal Boisvert (Taekwondo Mauricie) a raflé la mise en remportant ses trois combats, dont deux face à Kathryann Hamel de Victoriaville.

Il s’agit de tout un retour pour la jeune athlète de Saint-Boniface, blessée à la cheville ces derniers mois. En fait, elle effectuait un retour à la compétition et à 14 ans, elle en était à ses débuts dans la classe des juniors.

«C’était sa première compétition depuis mai 2017», rappelle son entraîneur. «Ariane avait dû faire une croix sur les Panams même si elle était la championne canadienne des cadettes. Sa blessure l’a gardé longtemps loin de l’action et le plan initial prévoyait de la ramener en mars.»

Par contre, le tableau de sa catégorie chez les juniors semblait ouvert. Il y avait donc de l’espoir de bien paraître. La décision aura été la bonne. «On a eu trois semaines de préparation!»

Grenier a vaincu Hamel en finale, même si elle tirait de l’arrière 6-0 à un certain moment de ce combat. «Elle a pris l’avance 8-7, puis son adversaire s’est blessée. On ne veut jamais gagner comme ça, mais elle était en train d’effectuer tout un retour.»

Avec cette victoire, Ariane Grenier a mérité son billet pour le Mondial junior, prévu au printemps en Tunisie. Il serait toutefois étonnant qu’elle s’y présente. «Elle est encore très jeune. Nous allons travailler pour le Mondial dans deux ans. Elle vient d’une famille où le taekwondo est important, on va y aller une étape à la fois avec elle.»

Les sœurs Izaïanne (junior, -44 kg) et Zoélie Fortier-Duchesne (cadet, -33 kg) ont quant à elles terminé au quatrième rang.

Quant au club Performance, Gabrielle Leclerc a remporté la médaille d’argent chez les cadettes, alors que Jacob Roy et Simon-Olivier Lemire ont assez bien fait pour se procurer le bronze. Il s’agissait pour eux d’une dernière compétition nationale chez les juniors.

«Ils ont tous les outils pour avoir de belles années au niveau senior, s’ils souhaitent continuer dans leur sport», assure Tommy Boisvert, qui les aura entraînés au Sport-études des Estacades durant leur cheminement.